Le Pérou interdit l'importation de semences OGM

le pérou veut préserver ses variétées locales (DR)

Une loi instaurant un moratoire de dix ans sur l'introduction au Pérou de semences OGM pour l'agriculture ou l'élevage est entrée en vigueur mercredi, selon un décret du ministère de l'Environnement.

Cette règle qui prend effet après une réunion du conseil des ministres prévoit des mécanismes de contrôle et des sanctions relatives à l'interdiction d'entrée dans le pays d'organismes génétiquement modifiés. "Cela confirme l'importance que le gouvernement accorde à la biodiversité, aux cultures indigènes et aux paysans au Pérou", a déclaré le ministre de l'Environnement Manuel Pulgar Vidal. "Nous devons renforcer les mécanismes de contrôle, notamment douaniers", a-t-il relevé, soulignant que le règlement définit les infractions et impose des pénalités importantes.

Les amendes peuvent aller jusqu'à 14 millions de dollars et impliquent la confiscation temporaire ou permanente, voire la destruction des produits. Le moratoire de dix ans sur les OGM bénéficie du soutien de la Convention nationale agraire (CONVEAGRO), le plus important syndicat d'agriculteurs du Pérou qui veut avec ce règlement "défendre l'agriculture, la biodiversité, la gastronomie et la santé".

Le Congrès péruvien avait adopté le moratoire en juin 2011, mais le président de l'époque Alan Garcia avait terminé son mandat un mois plus tard et transmis le dossier à son successeur, le président Ollanta Humala, qui a pris ses fonctions le 28 juillet 2011.

Source d'après AFP

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires