Le revenu en grandes cultures décolle

Nicole Ouvrard - Réussir Grandes Cultures Janvier 2013

Le revenu en grandes cultures décolle
Les exploitations spécialisées en grandes cultures sont les premières à profiter de la hausse du revenu, grâce à la poussée des cours mondiaux des matières premières agricoles. © J.-C. Gutner

Les comptes de l'agriculture 2012 ont été publiés. C’est la troisième année consécutive de hausse des résultats courants, après l’exercice difficile de 2009.

En détail

Le RCAI par actif non salarié
pour les autres secteurs
. Bovins lait : 26 500 € (- 10 %)
. Bovins viande : 15 400 € (- 8 %)
. Ovins et caprins : 15 300 € (- 19 %)
. Polyculture-élevage : 40 800 € (+ 16 %)
. Porcins : 46 700 € (+ 33 %)
. Volailles : 40 500 € (+ 36 %)
. Viticulture : 22 800 € (- 51 %)

À 36 500 euros, le résultat courant avant impôt (RCAI) par actif non salarié dans les grandes et moyennes exploitations agricoles est en progression de 4 % entre 2011 et 2012, en euros constants, après une progression de 10 % l’année précédente. Ce revenu 2012 atteint son niveau historique le plus élevé, selon Agreste, le service statistique du ministère de l’Agriculture. L’explication, la poussée des cours mondiaux des matières premières agricoles. Ce sont évidemment les exploitations spécialisées en grandes cultures qui en profitent le plus, alors que les exploitations d’élevage ont vu s’envoler leurs coûts de production.
Le résultat dans les exploitations spécialisées en céréales et oléoprotéagineux (COP) atteint 72 100 euros et celui en grandes cultures générales se situe à 79 800 euros, soit une moyenne de 74 400 euros pour l’ensemble des exploitations de grandes cultures (+ 42 %). En moyennes triennales(1), si le revenu par actif des exploitations de grandes cultures de 2012 a augmenté de 52 % par rapport à 2011, cela ne représente qu’une hausse de 4,9 % par rapport à 2000 et de 3,6 % par rapport à 1990.

(1) En moyenne triennale, « 2012 » correspond à la moyenne de 2010-2011-2012. Les données sont en euros courants.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier