Les cours du blé rebondissent

SC d'après Agritel

Les cours du blé rebondissent

Les cours du blé américains ont connu cette semaine une progression d’une rare violence, annonce Agritel. En cause, la spéculation ainsi que des températures caniculaires aux Etats-Unis.

Les cours du blé ont fortement rebondi à Chicago, gagnant en quelques jours près de 17% de hausse. Sur Euronext, les cours continuent également leur hausse et se rapprochent de leur plus haut niveau de juin 2011. Le blé tendre vaut aujourd’hui 213 euros la tonne rendue Rouen.

«Cette hausse est alimentée en grande partie par des rachats de positions shorts (à la vente) détenues par les fonds qui, en se couvrant, alimentent la hausse» explique Agritel dans sa lettre hebdomadaire. Ce renversement de situation est donc principalement le fait de la spéculation avec des fonds probablement en quête de liquidités.

Les conditions climatiques sur le Centre et le Sud des États-Unis sont également à la source de ce mouvement avec des températures proches de 32 degrés Celsius, causant des dégâts sur les cultures qui souffrent d’un manque d’eau depuis plusieurs semaines déjà. Des températures élevées qui font craindre  des risques d’’échaudages sur des blés arrivant à maturité.  La situation s’est donc  totalement inversée par rapport au début du mois où les prévisions  étaient très optimistes sur le potentiel de rendement des blés américains.

« D’un point de vue fondamental, le bilan mondial reste confortable, mais les disponibilités chez les 8 principaux exportateurs se tendent », résume Agritel qui suivra de près, dans les prochaines semaines,  la  situation de la Russie car ce pays reste notre principal concurrent sur la scène internationale.

En Russie,  Agritel  estime actuellement  la  production  autour de 52 millions de tonnes et en Ukraine autour de 13 Mt, ce qui tend le marché de plus de 10 millions de tonnes par rapport à l’an passé. La sécheresse en Russie et particulièrement sur le sud rappelle les problèmes rencontrés par  la Russie en 2010, sans toutefois susciter le même pessimisme à ce stade de l'année.

Quant au maïs, les cours n’ont progressé que timidement par rapport au blé.  Les conditions climatiques actuelles demeurent favorables aux semis aux USA, et devraient s’améliorer en France avec le retour de l’anticyclone prévu pour la seconde partie de semaine.

 Retrouvez les avis des spécialistes d’Agritel sur le Service Expert Grandes Cultures de Pleinchamp.com

Publié par SC d'après Agritel

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier