Les élus EELV d'Aquitaine exigent un "moratoire" sur les épandages aériens

Les élus EELV d'Aquitaine exigent un "moratoire" sur les épandages aériens

Les élus d'Europe-Ecologie-Les Verts (EELV) d'Aquitaine ont exigé un "moratoire immédiat" sur les épandages aériens de pesticides, encadrés par la loi mais qui bénéficient de dérogations préfectorales, notamment dans cette région, grande productrice de maïs.

"On s'aperçoit que depuis quelques semaines les préfets n'en font qu'à leur guise, ou que certains ne savent pas résister aux groupes de pression des maïsiculteurs et accordent des dérogations", a dénoncé le député-maire écologiste de Bègles (Gironde), Noël Mamère.

Interrogé sur ce sujet, le ministre PS de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a déclaré que "l'objectif, c'est de ne plus avoir recours à l'épandage du tout". "C'est en train de progresser puisque les dérogations, il y en a de moins en moins", a-t-il assuré. "Je veux qu'à terme il n'y en ait plus du tout".

"Nous ne pouvons pas nous contenter de cet entre-deux" a réagi M. Mamère. "Nous demandons qu'il y ait un moratoire" à effet immédiat, a-t-il dit.

Les élus écologistes pointent en particulier l'utilisation pour le maïs de la cyperméthrine, un "pesticide neurotoxique", nocif, selon eux, pour les abeilles et les milieux aquatiques.

Dans une lettre adressée au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, les conseillers régionaux EELV d'Aquitaine demandent l'abrogation de la circulaire du 5 mars 2012, publiée sous l'ex-ministre UMP de l'Agriculture, Bruno Le Maire, qui "assouplit l'interdiction de pulvériser par voie aérienne sept pesticides", des insecticides et fongicides.

Les élus rappellent qu'une directive européenne de 2009, transposée en France par la loi Grenelle II et un arrêté du 31 mai 2011, "prévoit que les Etats membres doivent veiller à ce que la pulvérisation aérienne soit interdite, sauf si cette technique ne présente qu'une incidence limitée sur la santé et l'environnement".

Plusieurs dérogations ont été signées en Aquitaine, notamment en Gironde, dans le Lot-et-Garonne et dans les Landes.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier