Les exportations françaises de céréales marquent le pas

Les exportations françaises de céréales marquent le pas

Les exportations de blé français marquent le pas en ce début de campagne commerciale 2013/2014 en dépit du très bon score de l'Union européenne qui multiplie ses ventes vers les pays tiers par deux, grâce notamment à celles de la Roumanie en Égypte.

"Les exportations françaises restent estimées à 11,2 millions de tonnes pour la campagne actuelle, mais nous nous montrons prudents dans l'attente de nouveaux développements dans les mois à venir", a expliqué mercredi Olivia Le Lamer, chef d'unité "grandes cultures" chez FranceAgriMer. Alors qu'en 2012/2013, les exportations françaises en juillet et août représentaient 1,5 million de tonnes (Mt), soit 71% du total des exportations de l'Union européenne, elles ne comptent plus que pour 1,40 Mt, soit 38% sur ces deux premiers mois.

"Ce très fort début de campagne est surtout à mettre sur le compte de la Roumanie avec 1,16 Mt de blé tendre livré sur pays tiers, contre 234.000 tonnes l'an passé à la même période", a précisé l'Établissement national des produits de l'Agriculture et de la Mer. En remportant le dernier appel d'offres du GASC égyptien, la Roumanie consolide son statut de premier fournisseur de l'Égypte pour cette campagne avec 0,96 Mt, suivie par l'Ukraine (0,7 Mt) et la Russie (0,6 Mt).

Dans le même temps, l'Allemagne a multiplié ses exportations de blé tendre vers les pays tiers par cinq à 565.000 tonnes, tandis que la Bulgarie et la Pologne ont expédié respectivement 251.000 et 116.000 tonnes de blé. En orges fourragères également, les exportations UE vers les pays tiers qui ressortent à 2,2 Mt à fin août, font un bond de 63% par rapport à l'an passé (1,3 Mt). La part française recule à 424.000 tonnes sur les deux premiers mois de la campagne, contre 442.000 tonnes l'an passé à la même période. La France envisage d'exporter 1,9 Mt de tonnes en 2013/2014.

En Maïs, FranceAgriMer fait reculer les exportations françaises de maïs vers l'Union européenne de 290.000 tonnes à 5,2 Mt, pour tenir compte d'un recul de la production estimée désormais à 15,1 Mt contre 15,4 Mt le mois dernier.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier