Les insecticides néfastes sur des abeilles malades

Christian Gloria

Les insecticides néfastes sur des abeilles malades
Les abeilles atteintes de nosémose seraient plus sensibles aux insecticides des familles fipronil et thiaclopride. (C. Gloria)

Une étude établit le lien entre l'exposition à des doses faibles d'insecticides et un pathogène sur la mortalité des abeilles.

Des chercheurs du CNRS de Clermont-Ferrand(1) et de l'Inra d'Avignon ont démontré le lien existant entre l'infection des abeilles par une maladie, la nosémose, et l'exposition à de faibles doses d'insecticides sur le niveau de mortalité des insectes. « Des abeilles saines et d'autres contaminées ont été exposées de façon chronique à deux insecticides de familles différentes — le fipronil et le thiaclopride — jusqu'à des doses très faibles (plus de 100 fois inférieure à la DL 50 des molécules). Celles infectées par la nosémose succombent, ce qui n'est pas le cas de leurs congénères saines, expose Frédéric Delbac, du CNRS. Cette étude montre donc que l'interaction entre nosémose et insecticides constitue un risque significatif supplémentaire pour les populations d'abeilles et pourrait expliquer certains cas de surmortalité. »

Sensibilité accrue

Chez BASF, qui commercialisait le produit Régent (fipronil) jusqu'à son retrait en 2004, on fait une lecture différente de l'étude. « Le fipronil administré seul n'entraîne pas de mortalité d'abeilles. Le parasite Nosema ceranae provoque à lui seul une mortalité de près de 50 % », affirme la firme dans un communiqué.

Dans les faits, une forte proportion d'abeilles est atteinte de nosémose en France, ce qui n'entraîne pas forcément leur mort. Pour BASF, l'étude montre que « comme pour l'abeille, tout organisme vivant affaibli par un parasite (Nosema ici) devient plus sensible à son environnement (alimentation, pollution, climat, pesticides). »

Pour la société, il est urgent de trouver des solutions pour lutter… contre la nosémose.

(1)      Université Blaise Pascal, étude publiée dans la revue PloS ONE.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier