Maïs : bilan de l'année 2013, perspectives pour 2014

Thierry LEMAÎTRE

Maïs : bilan de l'année 2013, perspectives pour 2014
Maïs : bilan de l'année 2013, perspectives pour 2014

Le retour en force des disponibilités en maïs a fait chuter les cours. A Chicago, la cotation a atteint 4,33 dollars/boisseau en octobre dernier, le niveau le plus bas depuis 3 ans. Sur Euronext, l’échéance nov2013 est passée de 225€/T en novembre 2012 à 165 €/T en aout dernier. Dans son dernier rapport, l’USDA a revu à la hausse les prévisions de stock de fin de campagne à 164 MT alors que nous étions à 128 MT en 2010, soit 28% de plus et ce qui représente 64 jours de consommation contre 55 en 2010. En France le sud ouest a été fortement touché par les conditions climatiques défavorables du semis à la récolte; avec des rendements décevants, conjugués
à la baisse des prix, les résultats dans cette région s’avèrent particulièrement mauvais. La récolte française, estimée à 15,3 MT pour un rendement moyen de 8,5 T/ha, devrait être du même niveau que celle des deux dernières années. En revanche, la production européenne devrait croître de 4,5 MT par rapport à 2012, cette augmentation étant quasi le seul fait de la Roumanie.

La récolte américaine catastrophique de 2012 semble n’être déjà qu’un lointain mauvais souvenir, tant les disponibilités semblent abondantes en particulier dans l’hémisphère Nord. De plus, sous la pression des pétroliers, l’Agence américaine de protection de l’environnement propose de réduire significativement le taux d’incorporation des biocarburants en 2014. 49,2 milliards de litres d’éthanol de maïs seraient alors incorporés contre 54,5 prévus par la loi américaine sur l’énergie. Les quantités de maïs ainsi non utilisées pèseraient encore un peu plus sur un marché déjà lourd.

Maïs : bilan de l'année 2013, perspectives pour 2014

Une nouvelle tendance baissière du maïs pourrait alors entrainer le marché du blé et des orges fourragères vers le bas.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier