Maïs : la demande chinoise explose

S C avec AGPM

Maïs : la demande chinoise explose

Alors que le CIC a encore rehaussé sa prévision mondiale de production de maïs, la demande explosive, venue notamment de Chine, dope le marché. En France, les semis, gênés par la pluie, ne font que commencer.

Le CIC (Conseil International des Céréales) a communiqué son rapport du mois d’avril la semaine dernière, intégrant notamment ses estimations de production maïs 2012/2013. Le CIC prévoit une production 2012/2013 de 900 Mt, essentiellement sous l’impulsion d’une hausse des productions américaine, chinoise et ukrainienne. Dans le même temps, la consommation progresserait de 3 %, essentiellement pour le débouché Alimentation animale (+ 4 %) alors que l’usage industriel semble se stabiliser (+ 1 %). Suivant ces hypothèses, le stock mondial de maïs devrait progresser de 7 Mt pour s’établir à 135 Mt soit un ratio stock sur consommation de 15 %.

En récolte 2011, les cours du maïs trouvent du soutien sur la scène internationale avec une demande chinoise qui explose et dont le niveau des importations pourrait bien s’approcher des 7 à 8 millions de tonnes, d'après les analystes d'Agritel. Jeudi dernier,  2,15 Mt de maïs américains ont été vendues (un des plus hauts niveaux enregistrés) dont 690 kt sur l’ancienne récolte. On notera une vente portant sur 1,44 Mt pour 2012/2013 vers une destination inconnue qui, selon toute vraisemblance, serait la Chine. La Chine a également acheté 120 kt sur l’ancienne récolte. "Ce rapport a « dopé » le marché dans la journée de vendredi", analyse l'AGPM dans se dernière lettre économique.

Europe : des surfaces en hausse de 6 % sur l’UE à 27 selon le CIC

En Europe, le CIC table sur une augmentation de 6 % des surfaces de maïs sur l’UE à 27 dans son estimation d’avril, ce qui correspond à l'évaluation faite par l'AGPM. Les exports de maïs ukrainien s’élèveraient à 1,5 Mt environ sur le mois d’avril, portant le total depuis le début de campagne à 10,6 Mt. L’USDA prévoit que celles-ci atteindront 14 Mt à la fin de la campagne. L’approvisionnement en maïs de qualité semble néanmoins de plus en plus compliqué selon certains opérateurs.

Les semis progressent aux USA, pas en France

Les semis américains progressent rapidement. Au 29 avril, ils étaient réalisés à hauteur de 53 % (28 % la semaine précédente) contre une moyenne quinquennale de 27 % (15 % l’an passé à la même date). Une remontée des températures accompagnée de pluies était annoncée pour cette semaine.
Enfin, en Argentine, les récoltes de maïs progressent toujours lentement. 41,3 % des surfaces étaient récoltées au 26 avril. On notera surtout que les résultats des maïs précoces sont en deçà des attentes, ce qui a conduit la Bolsa à revoir son estimation de production à la baisse à 18,8 Mt. Le rendement argentin moyen serait ainsi le plus faible depuis 11 campagnes avec 56,5 q/ha.

En France, d'après l'association des producteurs de maïs,  les semis n’ont progressé qu’à la marge la semaine dernière sur les zones épargnées par la pluie, notamment dans le Nord-Est de la France. Côté marché, la demande subsiste sur le printemps en alimentation animale.

Source AGPM, lettre économique hebdomadaire

Publié par S C avec AGPM

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier