Mais : les prévisions mondiales de surfaces à la baisse

AGPM

Mais : les prévisions mondiales de surfaces à la baisse

Le CIC a publié la semaine dernière ses premières estimations de production maïs 2015/2016. Il anticipe une réduction des surfaces mondiales de maïs de l’ordre de 2 Mha (-1,1 %). Elles s’établiraient ainsi à 173 Mha.

La baisse est attendue aux Etats Unis (- 2 %), en Amérique du Sud, en Chine, sur l’UE et l’Ukraine.

Néanmoins, ces projections conduisent à une sole maïs 2015/2016 importante par rapport à l’historique qui permettrait, selon le CIC, d’entrevoir une production mondiale à 938 Mt (-5 %), et ce sur la base d’un rendement tendanciel inférieur au réalisé 2014/2015.

A court terme, on ne note pas de modification dans les fondamentaux, estime l’AGPM dans sa lettre économique. Les notations des cultures sud-américaines restent encourageantes, et supérieures à celles des deux années précédentes. Les semis de la Safrinha (2nde culture) devraient être tardifs, les récoltes de soja étant retardées par la pluie. En Argentine, la récolte débute avec à peine 2 % des surfaces moissonnées.

Les cours du maïs américain étaient globalement orientés à la baisse la semaine passée avant de rebondir légèrement vendredi. La concurrence entre les maïs US, argentins et ukrainiens reste forte sur la scène internationale. Enfin, la production d’éthanol US recule légèrement (-2 %) sur la semaine passée. Dans le même temps, les stocks progressent de l’ordre de 1 %.

Europe : le CIC confirme une légère baisse des surfaces européennes

Le CIC confirme une légère baisse des surfaces de maïs de l’UE, mais limitée à 1 %. Cette estimation est en ligne avec nos projections, même si des interrogations demeurent encore. Le CIC attribue cette baisse à la France, l’Allemagne ou encore à la Pologne.

Plus à l’Est, le CIC prévoit une baisse de 4 % des surfaces semées en maïs en Ukraine. Ce scénario semble optimiste au regard des échos que nous avons. La baisse pourrait être en effet plus importante, de 5 à 7 % en fonction des sources.

Les chargements au départ de l’Ukraine sont élevés avec environ 2 millions de tonnes expédiées par mois, avec de nouvelles affaires enregistrées la semaine dernière sur l’Israël.

L’UE poursuit ses importations délivrant des certificats pour 190 kt entre le 18 et 24/02. Le total des importations depuis le 1er juillet 2014 s’élève désormais à plus de 6 Mt.

France : léger recul des prix

Les prix à l’export finissent la semaine en retrait. La demande semble se contracter sur la fin de campagne même si des courants d’affaires restent en place en particulier vers l’Espagne.

prix maïs

Source Lettre économique hebdomadaire (semaine 10)

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier