Maïs OGM: Le Foll ne changera pas d'avis et dit non !

Maïs OGM: Le Foll ne changera pas d'avis et dit non !

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, accusé par les producteurs de maïs d'avoir une "position doctrinale" sur les OGM, a réaffirmé jeudi qu'il ne changerait pas d'avis sur la question.

"J'ai peut-être une position doctrinale, mais c'est une position constante et de conviction. On m'a toujours dit que les OGM, en particulier le MON810 et le Pioneer (le TC1507 de Pioneer-Dupont, ndlr), présentaient un avantage économique énorme. Je dis non, il y a peut être un avantage sur les premières années mais pas à moyen terme", a-t-il répondu. "S'il y avait un tel avantage, l'Espagne (qui cultive du MON810, ndlr) se mettrait à produire dix fois plus de maïs que nous. Là-dessus, je ne changerai pas", a affirmé le ministre.
Les producteurs de maïs de la FNSEA (AGPM) et les semenciers français (UFS) avaient dénoncé mercredi la "position doctrinale" du gouvernement après l'adoption mardi par les députés d'un projet de loi soutenu par le gouvernement interdisant tous les maïs transgéniques en France. Par ailleurs, le ministre a redit qu'il était ouvert aux OGM de seconde génération, prenant l'exemple du riz doré, enrichi en vitamine A, qui pourrait être un moyen de lutter contre les problèmes de cécité dans les pays en développement. "Cet OGM a été proposé gratuitement par deux chercheurs suisses: on n'est plus dans la grande industrie qui donne au monde des choix qu'elle fait elle-même", a expliqué Stéphane Le Foll. Interrogé pour savoir s'il connaissait la position de Manuel Valls sur les OGM, le nouveau porte-parole du gouvernement a répondu qu'il était "prêt à en discuter avec lui" alors que certains anti-OGM s'inquiètent de la position du nouveau Premier ministre sur le sujet. Car, lors de la campagne pour les primaires socialistes en 2011, le candidat Manuel Valls se montrait plutôt ouvert. "Il est grand temps d'abandonner les invectives pour créer les conditions d'un dialogue intelligent, honnête, sérieux et sans tabou", disait-il  à la lettre "O" de son "Abécédaire de l'optimisme", toujours disponible sur Dailymotion. "Si les dangers supposés des OGM sont sérieux, ils attendent toujours d'être démontrés. En revanche, les bénéfices espérés sont eux largement reconnus", ajoutait-il.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier