Maroc : les importations de blé pourraient atteindre des records

Maroc : les importations de blé pourraient atteindre des records

Pour faire face à une récolte qui s'annonce très mauvaise, le Maroc devra probablement importer en 2012-13 davantage de blé qu'il ne l'a fait depuis un demi-siècle, selon un rapport publié par le département américain de l'Agriculture (USDA).

Les importations du pays, déjà l'un des plus gros importateurs de cette céréale, pourrait atteindre un niveau record de 5 millions de tonnes (MT) contre 3,2 MT prévues pour 2011-2012.

Confronté à une sécheresse hivernale exceptionnelle, avec des précipitations depuis septembre réduites de moitié par rapport à l'an passé, le Maroc devrait produire seulement 2,3 millions de tonnes de blé contre près de 6 un an auparavant.

Au total, les experts s'attendent à une production de 4 millions de tonnes de céréales soit moitié moins que l'an passé.

63% du blé importé par le Maroc vient de la France

Si ces niveaux d'importations se confirmaient, le Maroc deviendrait le septième importateur mondial de blé après l'Egypte, l'Union européenne, le Brésil, l'Indonésie, l'Algérie et le Japon.

Ses besoins devraient principalement être comblés par la France, indiquent les experts de l'USDA qui rappellent que 63% du blé importé par le Maroc vient de l'Hexagone (puis 9% des États-Unis et également 9% d'Argentine).

"Les agriculteurs marocains entrent dans une phase critique. Certains sont tellement désespérés par la récolte à venir qu'ils laissent le bétail brouter dans les parcelles" écrivent les auteurs du rapport, qui précisent que le Maroc est l'un des pays où la consommation de blé par habitant est l'une des plus importantes au monde (258 kg par an et par habitant).

Fin février, la Confédération marocaine de l'agriculture et du développement rural (Comader) avait estimé qu'avec trois mois de retard au niveau des précipitations, la situation de la saison agricole était "préoccupante".

Source Afp

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier