Médecine : Les nitrates bons pour le coeur

Nicole Ouvrard

Les nitrates ont des vertus thérapeutiques… Cela paraît à peine croyable. Et pourtant c'est ce que sont venus exposer des médecins des quatre coins du monde lors d'un colloque à Paris.

Tous les travaux des chercheurs présents le 31 mars à l'hôpital de la Pitié Salpetrière, à Paris, concordent : les nitrates alimentaires ont un rôle protecteur contre les maladies cardiovasculaires grâce à leur effet vasodilatateur. Ce qui est vrai pour le coeur et les vaisseaux s'applique aussi aux reins. Plus surprenant : absorber des nitrates permet d'améliorer la résistance à l'effort en intervenant sur la respiration.
Le professeur Andrew Jones, de l'université d'Exeter en Grande-Bretagne a fait consommer chaque jour à des individus un jus de betterave, plante très riche en nitrates. Puis il les a testés à l'effort en comparant leur performance avec un groupe consommant du jus de betterave auquel il avait éliminé les nitrates. « La durée de résistance physique jusqu'à la fatigue est améliorée de 15 % entre le groupe nitrates et le groupe placebo », conclut-il.

L'oxyde nitrique, issu de la transformation par l'organisme des nitrates contenus dans les légumes, améliore les performances à l'effort physique. (CDTL Alpes-de-Haute-Provence)

L'oxyde nitrique, issu de la transformation par l'organisme des nitrates contenus dans les légumes, améliore les performances à l'effort physique. (CDTL Alpes-de-Haute-Provence)

Notre organisme en a besoin

En fait, notre organisme est totalement programmé pour transformer le nitrate (NO3-) issu des aliments en nitrite (NO2) au niveau de la bouche grâce à des bactéries symbiotiques présentes dans la salive. Puis dans l'estomac, le nitrite est transformé en oxyde nitrique (NO), un puissant vasodilatateur.
Alors, pourquoi tant de haine ? « Parce que dans les années 40, aux États-Unis, la présence de nitrates dans l'eau des puits a été accusée de provoquer ‘la maladie du bébé bleu' ou méthémoglobinémie, explique le professeur Jean-Louis L'hirondel, du CHU de Caen. Depuis, il a été mis en évidence que la maladie survient lorsque l'eau, ou une purée de légume, est infestée de bactéries pathogènes » transformant massivement les nitrates en nitrites.
Mais toutes les instances internationales, dont la FAO, les États-Unis et l'Union européenne, ont réglementé sur le sujet « avec des teneurs seuils arbitraires », poursuit-il en reconnaissant qu'aucun homme politique ne prendra le risque d'assouplir les règles.

Source Réussir Grandes Cultures Mai 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 4

phiphi18

Cela fait des années que des scientifiques ont prouver que les nitrates n'était pas dangereux pour la santé.Seul un syndicat s'insurge contre cette réglementation absurde et coûteuse, et il en va de même pour les algues marines.

abon

non non , pas de cancers non plus , mais si on veut tuer son chien ....
les politiques sont à la "ramasse" de toute façon ,( voir aussi l'histoire de la grippe aviaire , autant de risque maintenant parait il que pendant la fameuse vaccination ) , mais depuis l'affaire du sang contaminé la peur les guide , plus que la science...

aaa74

ça n’enlève rien au fait que les nitrates sont nocifs pour les milieux aquatiques...il ne faut pas tout mélanger!
D'autre part, si ça évite des problèmes cardiovasculaires, ça provoque aussi des cancers...faut bien mourir de quelquechose.

WEEKEND

VRAI allez demander àun etudiant en medecine si l'excedent de nitrate est nocif pour la santé Il vous repondra non ce n'est pas etudie dans leurs etudes Alors syndicat que faite vous pour cet etat de fait

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier