Mille méthaniseurs pour un azote acceptable

Christian Gloria - Réussir Grandes Cultures Mai 2013

Mille méthaniseurs  pour un azote acceptable
La création de mille méthaniseurs d’ici 2020 sera soutenue par une optimisation des tarifs d’achat d’électricité et par une simplification des procédures. © J. Nanteuil

Un plan de développement d’unités de méthanisation à la ferme vient d’être lancé. Il a pour objectif, entre autres, une gestion plus « écologique » de l’azote.

C’est un coup de pouce pour le développement des unités de méthanisation. Le 29 mars, Delphine Batho, ministre de l’Écologie et Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, ont lancé le plan « Énergie méthanisation autonomie azote » (Emaa). Avec 2 milliards d’euros d’investissement, il vise au développement de mille méthaniseurs à la ferme à l’horizon 2020. La France en compte moins de cent actuellement.

Développer un modèle français

Le plan du gouvernement met en avant une logique de réduction du recours aux intrants « par la substitution de l’azote minéral par l’azote issu des effluents d’élevage ». FNE a beau jeu de signaler que la méthanisation ne réduit pas les quantités d’azote présentes dans les digestats. « Ce n’est pas une solution au problème des nitrates qui est avant tout structurel, dû à une trop grande concentration d’élevage… » De son côté, l’Unifa estime que les mille unités de méthanisation apporteront 2 % des 2 millions de tonnes d’azote utilisés en France. « On sera loin d’une substitution des engrais minéraux par des engrais d’origine organique, considère Gilles Poidevin, délégué général de l’Unifa. D’autre part, l’azote de la méthanisation est surtout ammoniacal, donc sensible aux pertes dans l’atmosphère. »
Le plan Emaa vise « à développer un modèle français de la méthanisation agricole, privilégiant des installations collectives, des circuits d’approvisionnement courts et des technologies et savoir-faire français ». Il ne précise pas dans quelle mesure certaines productions végétales seront mises à contribution pour alimenter les digesteurs.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier