Oléagineux : un marché toujours volatil malgré un contexte lourd

Thierry LEMAITRE

Oléagineux : un marché toujours volatil malgré un contexte lourd

Les oléagineux n’échappent pas à la règle 2014 d’un marché encombré de toutes les grandes productions agricoles végétales et par voie de conséquence d’un marché déprimé.

Oléagineux : un marché toujours volatil malgré un contexte lourd

Les oléagineux n’échappent pas à la règle 2014 d’un marché encombré de toutes les grandes productions agricoles végétales et par voie de conséquence d’un marché déprimé. 

Les fondamentaux sont plutôt baissiers. La production globale 2014 augmente d’environ 20 MT essentiellement liée à une récolte de soja pléthorique en Amérique. Ainsi aux États-Unis et au Brésil, 23MT de soja supplémentaires seront récoltés par rapport à la précédente campagne. Par contre, la demande mondiale en huiles manque de vigueur ; en témoigne l’évolution du cours des huiles de soja, colza et tournesol en baisse régulière depuis bientôt deux ans. En ce qui concerne les cours de l’huile de palme, ils avaient déjà connu une baisse plus franche fin 2012 et s’étaient depuis relativement stabilisés.

Toutefois, la caractéristique du marché des oléagineux est de réagir vite à des informations diverses. Ce marché est toujours sous l’influence de nombreux facteurs. Outre les fondamentaux, marché des huiles, pétrole, soja, marge de triturateurs, agrocarburants…, sont autant de facteurs qui peuvent conduire les cours à des mouvements relativement brutaux et parfois contradictoires.

Le colza

Toujours beaucoup plus volatils que ceux des céréales, les cours du colza ont commencé à fléchir vers la mi-avril. Cette baisse était attendue. Après l’excellente récolte canadienne 2013, les importants stocks de canola allaient être remis sur le marché au printemps 2014 lorsque les problèmes logistiques seraient résolus (fin de période de gel). Puis, les perspectives de bonne récolte en Europe ont continué à peser sur les cours qui se sont relativement stabilisés en août (cf. schéma ci-dessous).

olea4

À l’échelon européen, l’importance de l’utilisation du colza en biodiesel impacte les cours. Rappelons que l’Allemagne et la France assurent, à elles deux, un peu plus de la moitié de la production européenne de biodiesel (respectivement 2,8 MT et 1,6MT). Nul doute que le projet allemand de favoriser des biocarburants « plus verts » (éthanol, biodiesel à partir d’huiles recyclées…) constitue une menace pour ce débouché.

Si le bilan mondial du colza en 2014/15 paraît relativement équilibré, en Europe ce bilan semble beaucoup plus lourd. Concernant les perspectives d’évolution des cours, il sera intéressant de suivre l’arbitrage maïs/soja que les farmers américains effectueront dans les prochains mois ; si le maïs reste durablement déprimé, la sole de soja pourrait connaître un nouvel essor et venir alourdir le bilan mondial. Il n’en faudrait pas plus pour que le potentiel de baisse des cours se manifeste.

olea5

 

Le tournesol

Malgré des volumes nettement plus faibles que le colza et certains débouchés qui lui sont propres, le tournesol réagit quand même en sympathie avec le soja et le colza. La corrélation avec le soja est toutefois beaucoup moins forte. Comme en colza, le bilan semble équilibré tout en conservant des stocks représentant un peu moins de 6% de la consommation.

Dans un contexte de marché déjà déprimé, le potentiel de baisse des cours paraît un peu plus marqué que celui du colza.

olea6

Les rentabilités du colza et du tournesol ont fortement diminué. Les marges dégagées par ces deux productions risquent fort de leur faire perdre leur positionnement dans l’assolement. En colza, culture implantée très tôt, la menace sur les débouchés biodiesel ne semble pas avoir encore pesé face aux facteurs décisionnels agronomiques de diversité de l’assolement. L’évolution du marché au cours des prochains mois pourrait influer les surfaces tournesol 2015 et colza 2016.

 

Source : CERFRANCE Lettre Veille Économique Agricole - décembre 2014 - N°40

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires