Opposée au choix de l'UE, la France se donne trois ans pour sortir du glyphosate

AFP

pulvérisateur

La France reste déterminée à sortir du glyphosate "au plus tard dans trois ans" et a appelé Bruxelles à adopter de nouvelles méthodes d'évaluation des substances chimiques, après un vote européen autorisant lundi pour cinq ans de plus l'herbicide controversé.

"J'ai demandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour que l'utilisation du glyphosate soit interdite en France dès que des alternatives auront été trouvées, et au plus tard dans 3 ans", a twitté le président Emmanuel Macron, quelques heures après la décision européenne.

   

Au terme de deux ans de débats difficiles, les Etats membres de l'UE ont décidé d'une nouvelle autorisation de l'herbicide pour cinq ans, après un vote favorable de 18 pays dont, contre toute attente, l'Allemagne, neuf oppositions et une abstention.

La France, qui prônait une licence de trois à quatre ans maximum, "regrette ce résultat", a réagi Matignon. Elle "entend continuer, avec d'autres Etats membres, à peser au niveau européen pour que la Commission mène des études supplémentaires sur la dangerosité du produit et sur les alternatives pour les agriculteurs", ajoute le gouvernement.

"Il faut voir d'où on vient. Si nous n'étions pas intervenus, (l'UE) aurait revoté une autorisation pour 10 ans", a souligné sur RTL le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot. "Mais cinq ans, c'est trop long et les mesures d'accompagnement pour l'instant sont insuffisantes. (Alors) on va regarder ce que la France peut faire de son côté", a-t-il ajouté, se disant "un peu triste" que l'Europe n'ait pas entendu "l'expression citoyenne" en faveur du principe de précaution. "Je suis convaincu que les alternatives (au glyphosate) existent, et trois ans me paraît un calendrier raisonnable pour concilier les points de vue", a-t-il dit.

Pour en savoir plus : le glyphosate autorisé pour cinq ans de plus dans l'UE

Sur le même sujet

Commentaires 12

Bruno 02

Et le Hulot, il fait quoi pour dépolluer le sol de millions d'hectares des saloperies de 14-18 ?
( mercure, plomb, antimoine, fulminates, perchlorates, arsenic, etc... ) ..... RIEN..... étonnant, non ?
Ben non, en réalité : il est si facile de dire que ce sont les agriculteurs responsables de cancers, pour s'assurer que personne n'ira réveiller ce vieux démon franco-prussien....
Et puis, vous imaginez à quoi ressemblerait une armée de banlieusards si besoin devenait ?
Personnellement, je préfère passer mon tour sur la question.

alain

en France , nous nous croyons les plus malins.
Macron va piller l'agriculture mais n'a pas le courage de faire en sorte que les prix des productions soient meilleurs pour les paysans.

Antho

Interdire en France tout en laissant les frontières ouvertes pour importer la merde des autres, le pire qui pouvait arriver !!!

Aronman

A Farmer45.
Ne racontes pas n'importe quoi ! Il y a un temps de latence lié à l'utilisation des produits chimiques. Les 50 ans d'utilisation de ces produits, c'est maintenant qu'on les payent et qu'on va les payer !
Ton médecin t'a-t-il dit que cette espérance de vie n'augmente plus, que l'on vit peut être plus longtemps qu'il y a 50 ans, mais en moins bonne santé ?
T'a-t-il dit que les taux de cancer explose, notamment infantiles ? que les personnes atteintes de perturbations endocriniennes, de troubles de la reproduction, du développement ou neurologiques sont en nettes augmentation ?
Continue à faire l'autruche mais ne prend pas les citoyens pour des pigeons !!!

Farmer45

Super plus de controle pulvé les molécules les plus dangereuses seront bannies . Un médecin m'a dit ça fait cinquante ans que nous polluons et ça fait cinquante qu l' espérance de vie augmente chercher l'erreur ...

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires