Pesticides : La Commission défend les nouvelles « Limites Maximales de Résidus »

SC

La Commission européenne défend le bien fondé des nouvelles normes européennes mises en place en matière de résidus de pesticides dans les aliments et critiquées par certaines ONG.

C'est aujourd'hui que le nouveau règlement européen relatif aux Limites Maximales de Résidus de pesticides (LMR) est mis en application. Dorénavant, c'est la Commission qui se chargera de fixer les LMR communes à l'ensemble des pays européens et non plus chaque pays, individuellement. Ce règlement couvre 1.100 pesticides et répertorie les LMR de 315 produits agricoles.

Critiquée par plusieurs ONG, qui affirment que ce règlement a pour effet d'entraîner une augmentation des limites existantes, la Commission a défendu le bien fondé de ces nouvelles normes : « Dans plusieurs cas, l'UE a établi des limites maximales en résidus alors que les États membres n'en avaient pas, rendant notre alimentation plus sûre », fait valoir la Commission européenne qui précise que ces critères se basent sur des données scientifiques.

Néanmoins, la Commission affirme qu'elle examinera toute étude qui lui sera soumise. S'il s'avère que l'une d'elles contient de nouvelles preuves scientifiques selon lesquelles les LMR ne garantissent pas la sécurité alimentaire, la Commission s'engage à demander un avis à l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

De son côté, l'UIPP (Union des Industries de la Protection des Plantes) estime que «ces LMR intègrent une grande marge de sécurité, préservant ainsi la santé des consommateurs» et fait valoir que cette démarche d'harmonisation des LMR permettra de lever des obstacles au commerce intra-européen.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier