Prévention : Prévenir les dégâts causés par la foudre

Arezki Yaïche avec J.L

On ne peut pas empêcher la foudre de tomber mais on peut s'en protéger. Sur une exploitation agricole, la foudre est un réel danger pour la pérennité de l'activité. Face aux dégâts structurels sur les bâtiments et aux détériorations des installations électriques, voici quelques pistes pour se protéger.

Un million d'impacts de foudre sont recensés chaque année sur le territoire français. Bien que les impacts soient essentiellement concentrés dans le Sud de la France, tout le monde est concerné par ce risque. En effet il ne suffit que d'un seul coup de foudre pour provoquer des dégâts catastrophiques pour la pérennité d'une activité agricole.
La foudre provoque en moyenne et par an la mort de 20 000 animaux, l'incendie de 15 000 bâtiments et la destruction de 50 000 compteurs électriques (source Météorage).

Comment donc se protéger des graves conséquences de la foudre ?

1 - Se prémunir des dégâts structurels sur les bâtiments
Un paratonnerre est une protection physique des bâtiments. Il s'agit d'une pointe installée au point le plus élevé d'un bâtiment. Pendant un orage, elle capte l'énergie de la foudre afin de la conduire directement à la terre. Cet équipement est une protection extérieure contre les effets directs de la foudre. Il n'offre aucun secours contre les surtensions.

2 - Protéger ses installations électriques
Un parafoudre est une protection contre les effets indirects de la foudre.
Disposés en tête d'une installation électrique, les parafoudres dérivent à la terre ou absorbent la majeure partie de la surtension. En complément, un second parafoudre placé au plus près du matériel à protéger absorbe la surtension résiduelle qui n'a pas pu être écoulée par le parafoudre de tête.

Crédit Agricole Assurances

Crédit Agricole Assurances

 

Obligations réglementaires en termes de protection contre la foudre:

L'arrêté du 28 janvier 1993 oblige les exploitations soumises à autorisation dans le cadre des
ICPE (Installations Classées pour la Protection de l'Environnement) à être protégées contre les effets directs et indirects de la foudre. Des systèmes de parafoudre et de paratonnerre doivent donc être prévus sur ces exploitations.

Exemples d'exploitations soumises à autorisation dans le cadre des ICPE :
- un élevage de plus de 100 vaches laitières
- un élevage de plus de 450 porcs à l'engrais
- une exploitation avec des installations de stockage de céréales de plus de 15 000 m3
- une exploitation avec un stockage d'engrais liquide dont la capacité totale est supérieure à 500 m3.

Les bâtiments équipés d'un paratonnerre
Les installations électriques des bâtiments équipés d'un paratonnerre (y compris les bâtiments à proximité) doivent être munies de parafoudres (nouvelle norme NF C 15-100).

Les bâtiments dans les zones très exposées
Seuls sont concernés les bâtiments alimentés en électricité par fil aérien pour lesquels la réalisation des installations électriques est postérieure au 1er janvier 2003. Ils doivent être munis de parafoudres d'après la nouvelle norme NF C 15-100.

Pour plus d'infos sur la foudre

http://www.meteorage.fr/meteorage.fr/index.php

Source Infosagri Crédit Agricole Assurances (2007)

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier