Prévention. En cas d'incendie d'un bâtiment contenant de l'amiante : Les agriculteurs ne doivent pas intervenir eux-même »

Propos receuillis par Jérôme Laporte

Prévention. En cas d'incendie d'un bâtiment contenant de l'amiante : Les agriculteurs ne doivent pas intervenir eux-même »

Gaël Lepiolet, désamianteur, nous explique comment agir en toute sécurité en cas d'incendie d'un bâtiment contenant de l'amiante.

Lorsqu'un bâtiment contenant des matériaux amiantés est entrain de brûler, quelles précautions doit prendre l'exploitant ?

C'est durant l'incendie que le danger est le plus important. Les personnes présentes ne doivent pas s'approcher, ni intervenir car sous l'effet de la chaleur, les plaques fibrociments vont éclater et se diviser en milliers de morceaux.

Les fibres libérées peuvent donc être inhalées si des personnes sont trop proches du bâtiment sans aucune protection adaptée (masque amiante). Les agriculteurs doivent simplement appeler les pompiers, qui eux lors de l'intervention, auront tous les équipements individuels adéquats.

Que faire après un incendie survenu dans un bâtiment contenant de l'amiante ?

Même après le sinistre, les agriculteurs ne doivent pas intervenir eux-mêmes surtout si le bâtiment est partiellement détruit. Si le bâtiment sinistré contient de l'amiante, l'expert mandaté par PACIFICA va lui-même contacter une entreprise de désamiantage. Celle-ci interviendra dans la semaine qui suit pour réaliser un devis.

Après l'acceptation du devis, l'entreprise de désamiantage envoie le plan de retrait un mois avant de commencer les travaux, à la Caisse Régionale d'Assurance Maladie(CRAM) à l'inspecteur du travail, au propriétaire, à la médecine du travail de l'entreprise de désamiantage et à l'Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP). Il indique la procédure mise en oeuvre et la formation des salariés intervenant sur le chantier (Certificat d'Aptitude de la Conduite En Sécurité…).

Une fois l'accord de la médecine du travail reçu, les travaux peuvent débuter. Les salariés travaillant sur le chantier disposent de l'ensemble des informations nécessaires à leur bonne exécution : la description des travaux, le plan de retrait, le bordereau de suivi des déchets amiantés. Ces informations précisent les différents intervenants du désamiantage jusqu'à l'enfouissement dans une carrière.

Les salariés seront équipés d'une cote blanche adaptée à l'amiante, de masques à ventilation assistée, de gants, de chaussures de sécurité, d'un harnais et/ou d'une nacelle si le chantier demande un travail en hauteur ou d'une intervention sur toiture.

Quelles sont les étapes précédant l'élimination définitive des déchets amiantés?

Il existe deux possibilités :
- Quand la toiture est partiellement détruite : Pour désamianter, il est nécessaire de démonter une à une les plaques fibrociments, les placer sur une palette, filmer avec une bâche, scotcher hermétiquement l'ensemble, apposer le logo amiante et placer une seconde couche de film étirable transparent. La palette ne devra pas excéder une hauteur d'un mètre.

- Quand la toiture est complètement détruite : Les plaques d'amiante fibrociment constituant la toiture ont explosé en milliers de morceaux retombés sur le sol. Ils seront ramassés à l'aide d'un godet ou d'une pelle, puis entreposés dans une benne dédiée, équipée d'un sac double paroi (Body-benne). Le contenu de cette benne sera ensuite stocké dans une carrière agréée pour recevoir de l'amiante.

Source Infosagri septembre 2008 (secteur prévention Pacifica)

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier