Production mondiale de blé 2008 : Des prévisions revues à la hausse

SC

Le CIC a revu à la hausse ses prévisions de production céréalière mondiale, en particulier pour le blé. En dépit de ce redressement, le ratio stock/consommation mondiale restera très bas et le marché tendu, estime l'Onigc.

La production mondiale tous blés est révisée à la hausse à 650 millions de tonnes (+46 Mt par rapport à 2007). Le CIC table sur une hausse des semis de 3 % et des rendements meilleurs que prévus en raison de pluies bénéfiques dans l'UE, en Russie, en Ukraine et aux USA. La récolte des principaux pays producteurs s'élèverait à : 140 Mt dans l'Union européenne à 27 (+ 20 Mt / 2007) ; 98 Mt en Ex-URSS ( + 4,3 Mt), 63 Mt aux États-unis : (+ 6,8 Mt) ; 25 Mt au Canada : (+ 4,9 Mt) ; 23 Mt en Australie : (+ 9,9 Mt) ; 14,5 Mt en Argentine (- 1 Mt).

La Commission européenne table sur une production européenne de blé tendre de 129 Mt en 2008, en hausse de 17 Mt par rapport à l'an dernier. Si les conditions climatiques restent clémentes, il s'agirait de la plus grosse récolte engrangée par l'UE depuis 4 ans.

Le marché mondial du blé restera tendu

La consommation mondiale de blé est, elle aussi, revue à la hausse à 632 Mt (+20 Mt par rapport à 2007/08). Les utilisations de blé en alimentation humaine devraient atteindre un nouveau record (449,5 Mt, + 1%) ; celles en alimentation animale devraient se redresser à plus de 102 Mt, en remplacement du maïs dont les cours restent élevés et les utilisations industrielles dépasseraient 18Mt dont 4,5 Mt pour la fabrication de biocarburants.

Les stocks mondiaux fin 2008/09 sont évalués à 131 Mt (+19 Mt par rapport à 2007/08). Les stocks des cinq premiers exportateurs mondiaux (UE, États-unis, Canada, Australie et Argentine) grimperaient à près de 38 Mt (+11 Mt par rapport à 2007/2008) et les stocks américains, particulièrement bas cette année, pourraient doubler à plus de 13 Mt.

En dépit de ce redressement, le ratio stock/consommation mondiale restera donc très bas. «Le marché mondial du blé restera tendu, malgré les bonnes récoltes annoncées » conclut l'Onigc.

Source Onigc

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier