Ravageurs des cultures : Le nématode à galles a sa carte d'identité génétique

Christian Gloria

Les travaux de plusieurs équipes de chercheurs français ont porté leurs fruits.

Le premier génome d'un animal parasite de plantes vient d'être séquencé. Il s'agit de celui
du nématode à galles (Meloidogyne incognita) qui s'attaque à diverses cultures dont la
pomme de terre. Cette prouesse a été rendue possible grâce aux études de 27 laboratoires
de différents pays dont l'Inra, le CNRS et le Génoscope. Le centre Inra de Sophia-Antipolis
coordinait les travaux.
Le séquençage des gènes du nématode à galles a permis de révéler tout un arsenal
enzymatique de la part du parasite permettant la dégradation de la paroi cellulaire des
plantes. Cette diversité ne connaît pas d'égal dans le règne animal.
Les nématodes parasites de plantes sont coupables de dégâts estimés à plusieurs dizaines
de milliards d'euros par an dans le monde. Du fait de la forte toxicité de la plupart des
nématicides, ces produits font l'objet d'interdictions. La mise au point de méthodes de lutte
alternative constitue une priorité.


Source Réussir Céréales Grandes Cultures Octobre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier