Recherche : Le génome du tournesol est décrypté

Lise Monteillet

Recherche : Le génome du tournesol est décrypté

« Pour la première fois, l’ADN du tournesol a été décrypté complètement », annonce l’Inra. Ces travaux sont rendus publics à l’occasion des journées d’échanges tournesol, les 28 et 29 juin, à Toulouse.

L’Inra annonce que le séquençage du génome de référence du tournesol vient d’être achevé. Les scientifiques ont travaillé dans le cadre du projet Sunrise et en collaboration avec le Consortium international de génomique du tournesol. Cette avancée majeure dans la recherche va permettre « d’accélérer l’efficacité des programmes de sélection variétale du tournesol, qui possède un fort potentiel d’amélioration et des atouts environnementaux démontrés pour les systèmes agricoles de demain », selon l’Inra.

Le tournesol, dont 80 % de la production est assurée en Europe, possède « un fort potentiel d’amélioration génétique ». Le décryptage va offrir la possibilité, dans le cadre du projet Sunrise, d'identifier des gènes de tolérance à la sécheresse, en réponse au changement climatique.

Un puzzle géant 

Comme l’explique le communiqué de l’Inra, « pour obtenir ce résultat, la principale difficulté a été d’assembler, comme les pièces d’un puzzle, les gènes dans le bon ordre. Ce puzzle géant, 20% plus grand que le génome humain, est d’autant plus difficile à construire que le génome du tournesol est constitué de très nombreuses pièces qui se ressemblent ». Pour surmonter cet obstacle, l’Inra a eu recours à un robot de séquençage de dernière génération, capable de lire des fragments d’ADN 100 fois plus longs que les générations précédentes de robots. 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier