Réussir l’implantation de dérobées après une céréale

Xavier Gautier

Réussir l’implantation de dérobées après une céréale

Pour assurer la jointure entre la fin des silos de 2015 et l’ouverture de nouveaux à l’automne, il est possible d’implanter un couvert de dérobées après la moisson des céréales. Quelle chaîne de matériel privilégier ? Quelles précautions prendre vis-à-vis de la rémanence d’herbicides ?

La plupart des dérobées (ray-grass d’Italie, trèfles…) sont des petites graines qui nécessitent une attention particulière pour réussir l’implantation. Dans la majorité des cas, les pailles seront exportées, facilitant ainsi la préparation du lit de semences. Compte-tenu de la saison et des conditions climatiques actuelles, l’horizon 0-5 cm va se dessécher rapidement alors que les horizons inférieurs resteront très humides, surtout dans les sols argileux.

Un travail superficiel et rappuyé en préalable

Dans tous les cas, à partir du matériel disponible sur l’exploitation, il faut privilégier un travail du sol superficiel suivi d’un rappuyage pour faciliter la levée de repousses avant le semis du couvert. Une attention particulière sera portée au réglage du matériel pour aller le moins profond possible et ainsi préserver l’humidité du lit de semences. 
Le semis sera réalisé quelques jours après ce premier passage à l’aide d’une herse rotative combinée au semoir, par exemple, afin de détruire les repousses levées et d’enterrer très légèrement les semences (1 cm). Un roulage peut sécuriser la levée.
Pour les dérobées dont les graines sont de plus grandes tailles (avoine, vesce…), il faudra au contraire respecter une profondeur de semis d’au moins 2 à 3 cm.

Consultez le tableau 1 en pièce jointe.

Des espèces à éviter après certains traitements herbicides

Il convient d’être très prudent sur les possibilités de semis de couverts après céréales. Certains herbicides appliqués sur la culture précédente contiennent des matières actives dont la rémanence peut s’étendre sur plusieurs mois et engendrer des phytotoxicités. Le tableau ci-dessous indique de façon non exhaustive les possibilités de semis après l’utilisation de différents herbicides céréales :

Tableau 2 : Espèces de dérobées possibles ou non selon les herbicides utilisés dans le blé précédent

tableau 2 -

Source : Sabine BATTEGAY, Jérome LABREUCHE, Pierre-Vincent PROTIN (ARVALIS - Institut du végétal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier