Sangliers radioactifs au Japon

La rédaction

Sangliers radioactifs au Japon
Périmètre interdit à Kashiwa, le 10 mai 2014. - © Wikimedia commons

Les exploitants français s'en plaignent régulièrement... Mais que peuvent bien dire les agriculteurs japonais ? Comme sur le site de Tchernobyl en son temps, la catastrophe de Fukushima a provoqué une explosion des populations de sangliers. Entre 2014 et 2016, ils seraient passés dans la zone irradiée de 3000 à 13 000 individus. Faute d'être chassés, ces sangliers radioactifs sont devenus trop nombreux. Ils commencent à sortir du périmètre interdit et à attaquer les cultures saines, qu'ils contaminent. Les agriculteurs peuvent les tuer, mais il faut ensuite les incinérer, au risque d'être à son tour contaminé. Le Japon n'en a pas fini avec les suites de la catastrophe nucléaire de 2011.

Source Réussir Grandes Cultures

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier