Sival 2014

Martine leroy-rambaud et Delphine Bisson

Sival d’argent : Bucher Vaslin avec Delta Rflow, un trieur automatique à lame d’air à haut débit.
Sival d’argent : Bucher Vaslin avec Delta Rflow, un trieur automatique à lame d’air à haut débit.

Les éleveurs ont leur salon avec le Space, les productions végétales ont le Sival ! C’est dans un parc expo agrandi et rénové, que les organisateurs viennent à nouveau de le confirmer du 14 au 16 janvier à Angers.

Un salon complet, professionnel et rodé ! Voilà le sentiment que l’on ressent lorsque l’on pénètre dans le parc expo d’Angers qui ac­cueillait du 14 au 16 janvier le Sival. Il faut dire que depuis plus 25 ans le Sival tient son rang de rendez-vous national de référence pour toutes les productions végétales : chaque année près de 20 000 professionnels, 600 exposants re­présentant 1 500 marques. Mais qu’on ne s’y trompe pas, les organisateurs du salon ne se reposent pas sur leur connaissance et innovent. Cette année, cap, notamment sur l’international dans un Sival agrandi et rénové ! Un plus grand nombre de délégations étrangères ont été accueillies : Algérie, Po­logne, Es­pagne et une délégation chinoise composée d’élus et de responsables d’entreprises. Elle vient de la région de Shandong, sur la côte est, entre Pékin et Shangaï. Xiangming Yu est secrétaire général adjoint de la ville de Yantai, dont une grande partie de l’économie repose sur la production agricole, notamment des productions végétales spécialisées comme les pommes, les poires, les cerises. La région est également très connue pour son vin. « Nous avons particulièrement remarqué les techniques présentées et le matériel. On voit ici des ma­chines modernes et professionnelles dans un espace particulièrement bien aménagé », souligne le visiteur chinois.

Place à l’innovation…

Justement des machines modernes et novatrices que le jury du Sival d’Or 2014 a pu récompenser. Cette année, quatre Sival d’or et sept Sival d’argent ont été décernés mettant en évidence des notions de sécurisation et de facilitation de travail des producteurs. Parmi les entreprises qui ont reçu un Sival d’argent, un spécialiste du matériel et des procédés de vinifications Bucher Vaslin (marque disponible auprès du concessionnaire Jarny MVS) qui présente Delta Rflow, un trieur automatique à lame d’air à haut débit (jusqu’à 15 t/h). « Cette machine compacte, monobloc, sim­ple d’utilisation, facile à nettoyer, permet d’éliminer les débris végétaux tels que les feuilles, grâce à un système de tri combinant l’inertie des objets à l’action d’une lame d’air », explique Gérard Curassier, responsable régional Bucher Vaslin. Selon lui, cette table de tri convient à tous types de caves de 10 ha à 60 ha car ce qui compte c’est la vitesse de passage sur la machine : on ne freine pas le débit d’entrée de la vendange.

…et à l’emploi

Le Sival a également mis l’accent sur l’emploi avec le lancement d’un « job-dating », une bourse à l’emploi et aux stages gratuit et libre d’accès. Le principe est simple : le salon et ses partenaires Arefa, Adefa, Apecita, Végépolys, ont proposé aux professionnels des productions végétales une mise en relation candidat-employeur lors d’un entretien de 15 minutes. Prise de contact et échange étaient au rendez-vous tout comme au sein du forum où différentes interventions courtes et interactives ont rythmé ces trois journées autour de thèmes tels que la découverte de Twitter, vendre ses légumes en circuits courts, etc. Il ne faut bien sûr pas oublier aussi les conférences et les visites d’entreprises. Bref… et dire qu’il s’est agrandi, sera-t-il seulement suffisant ?

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires