Stéphane Le Foll se prononce pour l'interdiction de l'insecticide Cruiser

S C avec Afp

Stéphane Le Foll se prononce pour l'interdiction de l'insecticide Cruiser
Les agriculteurs ont utilisé le Cruiser cette année sur 650 000 ha, soit près d’un hectare de colza sur deux.

Le ministère de l'Agriculture français s'est prononcé aujourd'hui pour l'interdiction du pesticide Cruiser du groupe suisse Syngenta utilisé pour le colza et suspecté d'accroître la mortalité des abeilles, ce qui pourrait déboucher sur une interdiction effective d'ici quelques semaines.

"J'ai averti le groupe qui commercialise le Cruiser que j'envisageais de retirer l'approbation de mise sur le marché", a déclaré le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll sur le perron du ministère, après avoir reçu un rapport de l'Anses qui démontre l'impact de ce produit sur la mortalité des abeilles. Le groupe suisse dispose maintenant d'un délai de 15 jours pour faire part de ses observations.

"L'avis de l'Anses apporte des éléments nouveaux et montre clairement l'effet néfaste de ce produit sur la mortalité des abeilles et je veux tenir compte de ce qui a été dit", a indiqué le ministre.  Ce dernier a également indiqué que la France avait décidé de saisir la Commission européenne et l'Autorité européenne pour la sécurité alimentaire (EFSA) sur ce sujet.

"Dans l'attente de ces travaux, il nous apparaît nécessaire de demander à la Commission de revoir l'approbation du Cruiser", a précisé le ministre qui a ajouté qu'il mènerait cette bataille sur le plan européen.

Aucun cas de mortalité de colonies d’abeilles, selon Syngenta

Ce rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) remis ce vendredi au ministre a été demandé fin mars par le précédent ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire après la publication dans la revue Science d'une étude française attestant d'effets nuisibles du thiametoxam (la molécule du Cruiser) sur les abeilles. Créée en juillet 2010, lAnses a pour mission d'évaluer les risques pour la santé humaine, animale et végétale et de contribuer à assurer la sécurité des travailleurs et des consommateurs.

Dans un communiqué daté de mercredi, Syngenta affirmait pourtant que "aucun cas de mortalité de colonies d’abeilles lié à Cruiser® OSR" n’avait, à leur connaissance, été signalé cette année. Le produit a été utilisé sur 650 000 ha, soit près d’un hectare de colza sur deux. "Cruiser® OSR a confirmé toute son utilité en protégeant le colza contre les principaux ravageurs et 85 % des agriculteurs veulent le réutiliser", affirmait Syngenta.

Syngenta rappelle également que Cruiser® OSR est autorisé et largement adopté par les agriculteurs en Allemagne, au Royaume Uni et dans les principaux pays d’Europe producteurs de colza.

Publié par S C avec Afp

Sur le même sujet

Commentaires 3

Benoit

De toute façon, du fait de son mode d'action (par ingestion), le cruiser n'est pas efficace, on l'a encore vu cette année: CBT et altisses s'en sont donné à coeur joie !

aera

c'est bien connu, le thiametoxam est un insecticide qui tue les ravageurs mais épargne les abeilles : trop fort, Syngenta !

gigi45

Pour ceux qui sont intéressés par l'avis de l'ANSES et non pas par la lecture qui en est fait par le ministre:
Avis de l’Anses : http://www.anses.fr/Documents/DPR2012sa0092.pdf
Comme pour les OGM les avis d'experts servent à justifier à postériori une décision déjà prise. Il suffit de trouver la phrase ou le mot sorti du contexte. De toute façon les journalistes ne lisent jamais les rapports.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier