Stockage à la ferme : Réduire le coût de stockage en limitant les travaux de génie civil

Jean-Jacques Biteau

Le stockage des grains à la ferme, en cellules circulaires verticales, peut se réaliser sans gros travaux d'aménagement, tout en disposant d'équipements performants.

Une unité de stockage de grains sur l'exploitation nécessite un budget et une étude
approfondie pour une implantation optimale de façon à réaliser le remplissage, mais aussi la
vidange. Les équipements pour une bonne conservation des grains doivent aussi être
prévus dans l'unité de stockage : séchage éventuel, ventilation, transport des grains… Le
type de structure de stockage est souvent lié au budget et à l'espace disponibles.
Les constructeurs d'équipements de stockage proposent des solutions techniques pour
répondre à un souhait grandissant des exploitants de stocker leurs récoltes en grains à un
coût limité. La réduction du coût de fabrication d'une unité de stockage passe par une
simplification des travaux de génie civil.





Ces cellules coniques limitent les travaux de génie civil et les équipements de manutention des grains tout en disposant d'un système conique intérieur qui assure la ventilation. (Agri Consult)

Ces cellules coniques limitent les travaux de génie civil et les équipements de manutention des grains tout en disposant d'un système conique intérieur qui assure la ventilation. (Agri Consult)

Cellules à fond conique

Dans le cadre de la construction d'une unité neuve, à l'extérieur et sans bâtiment de
protection, l'usage de cellules à fond conique, fixées au sol par des pieds, est l'une des
solutions les moins onéreuses. L'implantation nécessite du terrassement et la réalisation
d'un béton pour ancrer les pieds au sol. Les cellules autoportantes avec leur toit peuvent
s'alimenter et se vider par le même équipement mobile : une vis sur chariot avec une trémie
d'alimentation à sa base.
Il est aussi possible de choisir un système mobile de transfert des grains par bandes
transporteuses, qui peuvent assurer le remplissage et la vidange des cellules. À l'intérieur
de la cellule conique, il est toutefois nécessaire de prévoir une ventilation pour une
conservation optimale des grains.




Cette unité de six cellules circulaires de 6,7 mètres de diamètre dispose de transporteurs à chaîne avec des élévateurs industriels de 22,5 mètres (100 t/h). (Borghe)

Cette unité de six cellules circulaires de 6,7 mètres de diamètre dispose de transporteurs à chaîne avec des élévateurs industriels de 22,5 mètres (100 t/h). (Borghe)

 

Fond plat ventilé

Dans le cadre d'un stockage sur une longue période, il est préférable d'opter pour une
cellule à fond plat équipée d'un plancher ventilé. Ce type de structure autoportante, avec un
toit, se développe. Ces cellules se fixent sur un support bétonné par l'intermédiaire de
goujons d'ancrage. Ces derniers sont placés dans un sol bétonné, lui-même réalisé avec
des treillis soudés, des cadres et des filants pour offrir une base solide. La base de la
cellule circulaire doit avoir un diamètre supérieur de 50 centimètres à celui de la cellule. Le
remplissage de ce type d'installation se réalise le plus souvent par des convoyeurs placés
en tête de cellules. La présence d'un fond ventilé sur toute la surface de la cellule autorise la
mise en place d'un système de vidange intégré par vis ou par bandes transporteuses.
Chaque cellule possède sa vis, ou son transporteur à bande, ce qui réduit les manipulations
lors de la vidange. En revanche, toujours dans un souci de limiter le coût, il est possible
d'utiliser des moteurs mobiles, à fixer sur le dispositif de vidange. Cette solution est
intéressante lorsque les cellules se vident les unes après les autres, mais nécessite des
manipulations.

Une trémie de réception mobile facilite l'accès au remplissage des cellules par convoyeur, comme ici, ou par vis d'Archimède. (Denis)

Une trémie de réception mobile facilite l'accès au remplissage des cellules par convoyeur, comme ici, ou par vis d'Archimède. (Denis)

 

 

Source Réussir Céréales Grandes Cultures Mai 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier