Syngenta affiche son optimisme pour 2012

Syngenta affiche son optimisme pour 2012
La branche semences a vu son chiffre d'affaires augmenter de 14%

Le groupe suisse Syngenta, numéro un mondial de l'agrochimie, a dégagé l'année dernière un solide bénéfice net et affiche son optimisme pour 2012 en dépit de la crise économique mondiale.

Le résultat net du groupe bâlois a augmenté de 14% à 1,6 milliard de dollars (1,2 milliard d'euros) l'année dernière. Le résultat brut d'exploitation a progressé de 16% à 2,9 milliards de dollars, tandis que le chiffre d'affaires est ressorti en progression de 14% à 13,3 milliards, a précisé Syngenta dans un communiqué.

La division protection des cultures a enregistré une hausse de 14% des ventes et la branche semences a vu son chiffre d'affaires augmenter également de 14% sur la période. "En 2011, le prix des céréales a continué à être soutenu par une croissance continue de la demande, malgré la volatilité", a indiqué le directeur général de Syngenta, Mike Mack, cité dans le communiqué.

"Cette croissance est concentrée dans les marchés émergents où nos ventes ont augmenté de 18%, soit près de la moitié du total" du chiffre d'affaires de Syngenta, a-t-il poursuivi. Dans les pays industrialisés, le groupe a enregistré une croissance "solide" de 6% grâce notamment à de nouveaux produits, a souligné M. Mack.

Une croissance solide des ventes

 Pour l'année en cours, marquée par les incertitudes économiques, le groupe table sur une croissance solide des ventes et des gains de parts de marché.Syngenta, qui a enregistré des flux de trésorerie de 1,5 milliard de dollars en 2011, s'attend à ce que cette tendance se poursuive cette année.

Les analystes ont positivement accueilli ces chiffres, qualifiés par Vontobel de "bons résultats". Ces derniers ont également applaudi les perspectives "prometteuses" de Syngenta. "La croissance de la population mondiale, le changement climatique, l'urbanisation et les changements des habitudes alimentaires dans les pays émergents (consommation de plus de viande) devraient faire augmenter la demande en semences à fort rendement et en produits de protection des cultures", ont souligné les analystes de Notenstein dans une note.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires