Tensions sur le marché du maïs

Tensions sur le marché du maïs

Dans sa dernière lettre économique, l’AGPM confirme l’inquiétude grandissante sur les marchés céréaliers et notamment sur le maïs dont les prévisions de récolte ont été révisées à la baisse.

Monde : volatilité sur le marché américain

Le rapport du CIC publié le jeudi 23 août  vient confirmer les communications des dernières semaines. La production mondiale de maïs est révisée à la baisse de 26 Mt, sous l’effet d’une diminution des rendements aux Etats Unis et sur l’UE à 27. Le CIC opère également des ajustements sur la consommation, tant pour les usages en alimentation animale que pour les débouchés industriels. Le CIC souligne que la consommation de maïs au niveau mondial sera en baisse en 2012/2013, et ce pour la première fois en 19 ans !

Le niveau des stocks qui en résulte (120 Mt) est le plus faible depuis 6 ans et représente 13,9 % de la consommation soit 50jours.

Les prix du maïs américain se sont inscrits nettement à la hausse en début de semaine dernière avant de retrouver leur niveau initial en fin de semaine. Les retours du « Pro Farmer Crop tour » (tournée d’experts) ont en effet alimenté les inquiétudes concernant les cultures de maïs et de soja. Concernant le maïs, les conclusions font état de rendements en dessous des dernières estimations de l’USDA, avec 75,4 q/ha. Cela conduirait, selon les représentants de Pro Farmer, à une production américaine de 266 Mt, encore en retrait par rapport au chiffre affiché dans le dernier rapport USDA (275 Mt).

Enfin, on notera que l’Argentine a bénéficié de précipitations au cours des deux dernières semaines. Celles-ci devraient améliorer l’humidité du sol à l’approche des semis. Rappelons que l’évolution de la sole maïs argentine pour 2012/2013 fait débat entre la Bourse de Buenos Aires (- 20 %) et l’USDA (hausse des surfaces).

Europe : une production réduite de 50 % en Serbie

Les conditions climatiques rencontrées sur la Serbie ont été défavorables au développement des cultures. Les autorités serbes annoncent ainsi une baisse de la production de l’ordre de 50 % par rapport à l’an passé. La production serbe pourrait s’établir entre 3,5 et 4 Mt (contre 6,3 Mt en 2011). Rappelons que la Serbie est structurellement exportatrice de maïs, notamment vers l’UE. Les disponibilités à l’export devraient donc être très sensiblement réduites cette année. Des rumeurs évoquent également la possible fermeture des exports de maïs et la suppression des droits d’importations (30 %) actuellement en place, le tout dans le but d’assurer le bon approvisionnement du marché intérieur.

France : marché dans l’attente

Les acheteurs restent attentistes face aux prix actuels. On note une bonne compétitivité des blés fourragers dans les formulations en alimentation animale. On suivra de près les précipitations annoncées pour cette semaine, qui pourraient « assurer » le rendement de certaines zones conduites en non irriguées. Un état des lieux détaillé sera développé dans le supplément marché maïs de la semaine prochaine.

prix fob maïs

Source Lettre économique AGPM

Sur le même sujet

Commentaires 1

cordon198

bien

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier