Un bâtiment flambant neuf à la station Arvalis de la Jaillière

Emeline Bignon - Réussir Grandes Cultures Novembre 2012

Un bâtiment flambant neuf  à la station Arvalis de la Jaillière
Le bâtiment vise l’excellence environnementale : récupération des eaux de pluie pour le lavage de l’aire d’attente et de la salle de traite, compteurs à eau pour l’eau d’abreuvement, production d’électricité photovoltaïque, insertion paysagère, etc. © Arvalis

La ferme expérimentale d’Arvalis en Loire-Atlantique concentre les innovations. Le nouveau bâtiment laitier allie organisation du travail, bien-être animal et performance environnementale.

«La station a pour but de combiner performances technique, économique et environnementale », a présenté Jacques Mathieu, directeur général d’Arvalis lors de l’inauguration du nouveau bâtiment laitier à la Jaillière le 2 octobre dernier. Celui-ci fait la part belle à l’automatisation pour privilégier le travail d’expérimentation et de recherche appliquée. « Ce bâtiment se veut aussi le support des innovations de demain. » Au-delà de ses équipements de recherche, cet outil a deux objectifs : optimiser l’organisation du travail en favorisant le bien-être des animaux et éleveurs et viser l’excellence environnementale.

La fréquence de distribution de la ration bientôt à l’essai

Avec ses 80(1) vaches à 10 000 kg, la station de la Jaillière fait partie du réseau des cinq fermes expérimentales professionnelles laitières du Grand Ouest avec Trévarez (29), Derval (44), les Trinottières (49), la Blanche-Maison (50), lesquelles sont conduites par les chambres d’agriculture en partenariat avec l’Institut de l’élevage. Un comité de coordination veille à la complémentarité des programmes.
Dès janvier 2013, un premier essai sera conduit à la Jaillière pour mesurer l’incidence d’une variation de la fréquence de distribution de la ration sur l’ingestion, la production et la qualité du lait. Fin 2013, un autre portera sur la valorisation de l’ensilage de luzerne associé au maïs ensilage. La gestion du pâturage avec un grand troupeau sera aussi au programme, la station disposant d’une trentaine d’hectares d’herbe accessibles aux laitières.

(1) + 40 places supplémentaires hors expérimentation.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

mamamia

qui paie? c'est sensé etre rentable? est ce qu'arvalis n'est pas un trop proche des grandes firmes phytos?

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier