Une dépollution coûteuse de l'eau contre les pesticides

La rédaction

Une dépollution coûteuse de l'eau contre les pesticides
L'eau du robinet est à 96 % conforme aux normes en termes de présence de pesticides. - © A. Vilfeu

Sur la base des données de qualité de l'eau du robinet présentées par le ministère de la Santé, UFC Que choisir s'est fait fort de pointer les contaminations par les produits phytosanitaires. « Les pesticides constituent la première cause de non-conformité (5 % des réseaux de distribution dans 2271 communes) », précise l'association de consommateurs. Mais la synthèse 2015 du ministère montre que 96 % de la population française a été alimentée en permanence par de l'eau respectant les limites réglementaires pour les pesticides, avec une amélioration de la situation (93,1 % en 2013 et 94 % en 2014). « Si 96 % des consommateurs échappent aux pesticides, ce n'est pas parce que l'agriculture aurait amendé ses pratiques, mais parce que l'eau subit de coûteux traitements de dépollution. Or 87 % de celle-ci sont financés par les consommateurs contre seulement 6 % par les agriculteurs. » L'organisation demande une réforme en profondeur de la politique agricole de l'eau, « par une véritable mise en oeuvre de principe 'pollueur - payeur' dans le calcul des redevances de l'eau au moyen d'une augmentation de la taxation des pesticides... »

Source Réussir Grandes Cultures

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 12

49

la nourriture pas chère sa existe, on en fait tous les jours et de très haute qualité, bientôt par contre il y aura plus un agriculteur Français pour la produire à ce pris.
quand au pesticides on à vraiment le dos large en effet les plus pollueurs sont les particuliers, c'est si simple de tirer la chasse et les produits ménagé sont des pesticide, le pire c'est les phtalates (cosmétique, parfum et compagnie ...) mais là bisness.

Les station d'épuration communale on en parle pas, pas loin de chez moi deux magnifique plan d'eau (station creusé à même la terre avec trop plein s'écoulant directement dans la rivière et de plus au norme, chercher l'erreur.

gtuy

externalité de l'agriculture, de la bagnole, des avions, de la mondialisation, du stress au travail....
au niveau mondial, nous n'avons pas 3 mois de stock d'avance, nous devons assurer le volume de récolte. ou alors soyons maltusien.

fred

vous trouverez l'eau couteuse, mais interrogez vous sur les taxes, les marges des grandes sociétés qui s'accaparent le marché de l'eau.
Au final les sources à problèmes sont exception.
la vérité est dans l'abus de la surfacturation des traitements.de dépollution.
il me semble qu'il vient d'être découvert une nouvelle membrane qui potabilise l'eau de façon très efficace.
il est devenu de bon ton de fustiger l'agrochimie.
ça n'a jamais été l'objectif des monsanto et autres de ruiner les agriculteurs et d'empoisonner les gens, par contre, ils savent que le mildiou sur les pomme de terre conduit à la famine des irlandais.
nous savons qu'il existe dans la nature au moins 10000 molécules naturelles toxiques.
que dire des traces de contraceptif.

marin 347

bon je vais jeter un pave dans la marre plus que les agriculteurs les particuliers pollue plus que nous faut il arrêter de se soigner pour autant les médocs ont les même propriétés polluantes que les pesticides a tout les gogolles parisiens et écolo de bas étages arrêtez de vous soigner vous polluez plus que les agri sans compter les produits de nettoyage et les cremes qu ils se beurres a tour de bras sur la tronche si ont fait le bilan par personne que ce soit de la ville ou de la campagne ont verra qui pollue le plus

robert scea sud autan1 "ECUME173"

nous sommes les esclaves de Monsanto and co prenons en conscience et refusons de les enrichir et nous paysans vivrons plus longtemps

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier