2013, l’année des drones

Raphaël Lecocq

Basée à Grenoble (38), Delta Drone est un des pionniers du développement des drones à usage professionnel en France
Delta Drone

Drone, Unmanned aerial vehicle (UAV), aéromodèle, aéronef télépiloté sans personne à bord : la diversité sémantique est à l’image de la diversité des appareils et des usages.

De 300 € à 60 000 €

Du drone jouet au drone à moteur thermique multirotors capable d’embarquer plusieurs kg de charge utile, le prix des matériels oscille dans une fourchette large comprise entre 300 € et 60 000 €. C’est beaucoup plus abordable qu’un hélicoptère. Pourquoi comparer le drone à l’hélicoptère ? Parce que les missions assignées au premier peuvent éviter de recourir au second. Ramené à l’heure d’utilisation, le drone s’avère très compétitif et c’est pour cette raison qu’il s’avère promis à un très large développement. Néanmoins, on peut penser que les drones civils resteront l’apanage de prestataires spécialisés, qui en maîtriseront la technologie et le pilotage, et qui assumeront les conséquences d’une chute inopinée…

Drone. Faux bourdon en anglais. Les drones désignent des aéronefs, autrement dit des véhicules volants, sans personne à bord. Ils sont par conséquent pilotés à distance par un opérateur situé au sol. Un drone est donc dans tous les cas la combinaison d’un élément « air » et d’un élément « sol ». L’élément en vol se compose du véhicule et ses organes capables d’assurer le vol (moteur thermique ou batteries, ailes ou pales), de sa nacelle supportant les instruments de mesure, de son système de transmission radio-électrique et de sa charge utile, L’élément au sol est constitué d'un ensemble de matériels permettant d’assurer la gestion du vol et de la navigation, la réception des données depuis le drone et l’analyse et l’interprétation des données

Le drone et sa charge utile

Une masse de quelques dizaines de grammes à plusieurs tonnes, une envergure de quelques dizaines de cm à quelques dizaine de m, une autonomie de quelques minutes à plusieurs jours, un rayon d’action pouvant varier de quelques mètres à plusieurs milliers de kilomètres, de type hélicoptère (Vertical take off landind) ou de type avion (Conventional take off landing) : les drones recouvrent une très grande diversité de conception. La charge utile, autrement dit les instruments embarqués à bord du drone, définit le type de mission qui lui est dévolu : prise d’images, radar, caméra infra-rouge détectant la chaleur (homme, animal, véhicule), armes et autres capteurs. Les utilisations d’un drone couvrent ainsi de nombreuses champs d’applications : militaire, renseignement, surveillance, contrôle des ouvrages d’art, d’infrastructures, de sites industriels et de réseau (électricité, télécommunications, transports routiers et ferroviaires), appui aux opérations de secours, survol de zones à risques, détection et lutte contre les incendies de forêts, prise de vue audiovisuelles. Sans oublier les applications agricoles telles que le contrôle des cultures et des troupeaux.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier