2ème chronique (oct. 12) : L’alimentation, une fonction essentielle

Lycée professionnel Somme-Suippe Lycée professionnel Somme-Suippe

Aujourd’hui, les constructeurs d’ensileuses proposent de nombreuses têtes de récolte.

La tête de récolte permet de couper et de ramasser différentes plantes que ce soit pour l’alimentation animale (herbe, maïs, méteils, céréales immatures) ou pour valoriser la biomasse (miscanthus, saule, peuplier, etc).

Le système d’alimentation situé entre la tête de récolte et le rotor hacheur est constitué d’une série de rouleaux crénelés (4 ou 6).

Les rouleaux inférieurs sont fixes en translation alors que les rouleaux supérieurs libres en translation peuvent pivoter pour s’adapter à la quantité de produit absorbé. Pour obtenir une alimentation régulière du rotor hacheur, ceux-ci sont maintenus en pression par de puissants ressorts (la force d’appui dépasse 4T !).

Les rouleaux sont entraînés par une transmission hydrostatique ou hydromécanique qui permettent de modifier facilement leur vitesse de rotation et ce de manière infinie. On obtient ainsi une longueur de coupe précise. Sur les derniers modèles, la finesse de hachage est adaptée automatiquement en fonction du taux de matière sèche mesuré par un capteur optique (réglage automatique et en continu de la longueur de coupe). Pour mesurer le taux de matière sèche, on utilise soit un capteur optique proche de l’infrarouge, soit un capteur optique sensible à la couleur (ex : maïs).

Pour protéger les couteaux du rotor contre les corps étrangers ferreux, le rouleau inférieur avant amagnétique (ex : inox) est muni d’un détecteur de métal constitué de plusieurs bobinages générant un champ magnétique (breveté par NEW HOLLAND en 1972). En cas de détection d’une pièce métallique, il y a création d’un courant induit qui permet de débrayer l’entrainement des rouleaux et de les immobiliser grâce à un verrou. Le conducteur peut alors inverser leur sens de rotation. Ensuite, il est facile d’accéder au fourrage pour éliminer la ou les pièces métalliques présentes.

Certains constructeurs proposent également un détecteur de pierres qui a le même rôle que le détecteur de métal. Lorsque le rouleau supérieur avant s’escamote trop rapidement (passage d’un caillou), un capteur mesure l’amplitude du mouvement et stoppe immédiatement le système d’alimentation. Avec l’augmentation de la vitesse de travail, la détection doit être très rapide (1/20ème s) pour être efficace. Ainsi protégé, le rotor hacheur qui est l’élément central d’une ensileuse peut jouer son rôle comme nous le verrons dans notre prochaine chronique. Rendez-vous le mois prochain !

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires