-9 % : l’économie d’engrais permise par la coupure de sections Econov de Sulky

Raphaël Lecocq

Sulky a réalisé la première expérimentation en plein champ des économies d’engrais permises par la coupure de sections Econov
Sulky

L’expérimentation conduite en plein champ sous le contrôle d’Irstea et de Kereval comparait la gestion manuelle à la gestion GPS permise par Econov. D’un point de vue qualitatif, les sur-dosages et sous-dosages sont également lissés.

En épandage d’engrais comme en pulvérisation, on savait par principe que la coupure de sections à l’œuvre dans les fourrières, dans les parcelles en pointe et au niveau des bordures de champ était source d’économie d’intrants et gage de régularité de la répartition. Sulky vient de mettre un terme aux estimations plus ou moins approximatives en réalisant une expérimentation au champ. Le constructeur s’est attaché les services d’Irstea (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’agriculture et l’environnement), à l’avant garde en matière de maîtrise des épandages d’engrais, qu’ils soient minéraux ou organiques. Le centre d’expertise et de certification Isobus Kereval était également associé à l’expérimentation. L’évaluation de la coupure de sections Econov a reposé sur deux protocoles : le premier basé sur un contrôle manuel des trappes et goulottes, le second sur un contrôle automatique par GPS. Les deux protocoles ont été menés sur une largeur de travail de 24 m avec de l’ammonitrate 33.5% et du chlorure de potassium dans deux parcelles de formes géométriques différentes.

Coupure de sections

Résultats : « il y a 9% de diminution d’apport d’engrais en faveur de l’Econov soit 1380 Kg apportés, contre 1515 Kg en mode manuel, indique Emmanuel Piron, ingénieur à l’Irstea, dont l’équipe a mené l’étude. « Et surtout, les zones de sous et surdosage sont quasiment effacées en mode Econov ». En gestion manuelle avec de l’ammonitrate, le pourcentage de la surface du champ couvert à la bonne dose, c’est à la dose cible ± 15 %, est de 68 % en mode Econov contre 45 % en mode manuel. « Nous bénéficions maintenant d’une mesure réalisée en conditions réelles d’utilisation, sur des parcelles complètes et avec plusieurs engrais », commente Serge Nourry, responsable produit fertilisation chez Sulky. « Les résultats sont supérieurs à nos espérances concernant le niveau d’économie d’engrais réalisé avec cette technologie. Le gain aurait même été supérieur avec une largeur de travail supérieure, de 36 m par exemple ».

La modulation gauche / droite est une autre avancée du constructeur en matière d’agriculture de précision

Econov segmente la nappe d’épandage en 12 sections avec toutes les combinaisons d’ouverture / fermeture des sections. Elle met en œuvre deux vérins latéraux ayant pour effet de fermer progressivement les sections à l'approche des pointes et des bouts de champs, au fur et à mesure que l’arc de cercle dessiné par les nappes d’épandages rencontre la rectitude de ces bouts de champs. Econov est proposé de série sur les distributeurs centrifuges portés X40+ et X50+ et en option sur les portés X40 et X50 et les traînés XT100 et XT130. La modulation droite / gauche est une autre spécificité du constructeur. Primée au Sima 2015 (citation), elle permet de gérer deux ordres de dose distincts, soit par exemple, 120 Kg/ha sur la gauche du distributeur et 100 kg/ha sur la droite, au lieu d’une dose unique correspondant à la géolocalisation du tracteur. La modulation droite / gauche passe le terminal Isobus Sulky Quartz 800 sinon par le moniteur embarqué compatible.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires