Agriculture de conservation : Trois conférences sur la biodiversité fonctionnelle

Raphaël Lecocq

La biodiversité fonctionnelle consiste à s'appuyer sur la faune auxiliaire pour mieux combattre la faune nuisible. L'association Base y consacre trois conférences, animées par Véronique Sarthou, agricultrice entomologiste.

La biodiversité fonctionnelle fera parler d'elle en 2010 puisqu'un des volets de la conditionnalité (les Bonnes conditions agricoles et environnementales et le maintien des particularités topographiques) en est une conséquence directe. Les agriculteurs pratiquant le semis direct sous couverts végétaux sont les premiers faire-valoir de cette forme de biodiversité, en maintenant à l'intérieur même des parcelles, et pas seulement aux abords, un état de végétation permanent, fait d'une alternance et/ou cohabitation de couverts et de cultures. Avec trois objectifs en un : préserver la biodiversité en limitant le recours aux pesticides sans affecter les rendements.

Allier, Sarthe et Vendée

Les trois conférences organisées par l'association Base (Bretagne agriculture sol environnement) seront notamment animées par Véronique Sarthou, agricultrice et entomologiste, qui a créé voilà 10 ans Syrphys Agro-Environnement, un bureau d'études spécialisé sur les relations entre agriculture et environnement. Les rendez-vous sont les suivants :
- mardi 15 décembre à Meaulne (03) à la salle municipale dès 9 heures + visite d'exploitation l'après-midi (couverts pour cultures de printemps, semis à la volée d'avoine, seigle tricale et orge après récolte de maïs grain)
- mercredi 16 décembre à Chantenay-Villedieu (72) à la salle municipale dès 9 heures, en collaboration avec le Cetiom et Arvalis + visites de parcelles l'après-midi (biodiversité appliquée au colza, strip till sur maïs, essais féveroles…) + présentation de matériels (fissurateur et monograine en colza, semis à disques, semis à dents…)
- jeudi 17 décembre à St Martin des Tilleuls (85) à la salle des jardins dès 9h30 + visites de parcelles l'après-midi (semis direct en système laitier)
Renseignements : 02 99 33 25 51

Avec l'agriculture de conservation, qui prône notamment une couverture permanente des sols, toute parcelle cultivée se fait jachère du point de vue de la faune auxiliaire

Avec l'agriculture de conservation, qui prône notamment une couverture permanente des sols, toute parcelle cultivée se fait jachère du point de vue de la faune auxiliaire

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier