Agroéquipement : Seul un paysan sur dix au monde possède un tracteur

Raphaël Lecocq

Plus 250 décideurs internationaux étaient réunis au 3ème sommet mondial Agrievolution, organisé en marge du Sima. La mécanisation a, sous ses capots, de quoi contribuer à relever les défis démographiques et alimentaires de demain.

Avec en moyenne trois tracteurs par exploitation agricole, ce qui représente un potentiel de traction de 3,7 ch/ha, la France est plutôt bien dotée en matière d'agroéquipement. Ce n'est pas une surprise et notre pays ne se démarque pas particulièrement de ses voisins européens. C'est oublier qu'au-delà de notre continent, la mécanisation peut encore largement faire défaut . En Inde par exemple, un tiers seulement des 500 000 agriculteurs recensés possède un tracteur. A l'échelle mondiale, c'est seulement une exploitation sur 10 qui en est équipée. Même s'il ne faut pas automatiquement lier productivité du travail et production agricole, la mécanisation reste un levier d'accroissement de la production de denrées alimentaires, aux côtés bien entendu de nombreux autres facteurs. C'est l'un des enseignements du sommet mondial Agrievolution qui s'est tenu les 20 et 21 février derniers à Paris, dans le cadre du Sima.

Respecter l'environnement et les hommes

Les intervenants, constructeurs, organisations agricoles et représentants des politiques publiques agricoles ont souligné l'impérieuse nécessité de lier la montée en puissance de la mécanisation au respect de l'environnement mais également des organisations et structures agricoles en place. Quand bien même, à l'échelle mondiale, un équilibre finirait par s'instaurer entre la demande et l'offre, l'évolution démographique prévue à l'horizon 2050 va amplifier les distorsions entre les zones de production et les zones de consommation, rendant plus que jamais nécessaire l'organisation des flux intra et extra-continentaux, qu'il s'agisse des produits comme de l'information sur ces produits. Le congrès Agrievolution était organisé par Axema, l'Union des industriels de l'agro-équipement sous l'égide du Cema, le Comité européen du machinisme agricole. Les précédentes éditions s'étaient déroulées à Rome en 2008 et à Orlando en Floride en 2010. La prochaine est programmée en 2013. L'Inde et la Russie se sont portées candidates pour l'accueillir.

Alain Savary, délégué général d'Axema : « produire davantage et mieux avec moins : les agriculteurs du monde entier convergent vers cet objectif » (Crédit Luc Paris)

Alain Savary, délégué général d'Axema : « produire davantage et mieux avec moins : les agriculteurs du monde entier convergent vers cet objectif » (Crédit Luc Paris)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires