Arvalis lance un concours de robots agricoles

Raphaël Lecocq

Le robot Centéol d'AgreenCulture oeuvrant dans les maïs au service de l'agriculture de précision
AgreenCulture

Ouvert aux étudiants, le concours Rob’Olympiades a pour cadre la betterave sucrière, pour mission le travail du sol et le désherbage chimique, avec un mode « freestyle » en option. Résultats aux Culturales les 14 et 15 juin 2017.

Encourager les étudiants à créer en équipe un robot, avec une véritable nécessité de résultats. Favoriser la mise en place de partenariats et la coopération entre l’enseignement supérieur, les entreprises et les instituts techniques. Ouvrir la voie à la création d’activités nouvelles pour les entreprises. Tels sont les trois objectifs poursuivis par Arvalis Institut du végétal et le concours Rob’Olympiades, premier du nom, qui aura pour podium un champ de betteraves de la Ferme 112, lieu d’accueil des 12èmes Culturales, les 14 et 15 juin 2017 dans la Marne.

Deux catégories et un mode « freestyle »

Le cahier des charges est le suivant : le robot devra être capable de se déplacer en ligne droite entre deux rangs de betteraves espacés d’environ 50 cm avant de faire demi-tour au bout du rang pour se diriger dans le deuxième inter-rang adjacent. Mais pas seulement. Dans la catégorie « travail du sol », le robot devra soit retourner la terre sur une profondeur donnée afin de démontrer son aptitude au désherbage mécanique, soit implanter des graines afin de démontrer son habileté finale à semer un couvert dans l’inter-rang. Dans la catégorie « désherbage chimique », le robot devra détecter sur un sol nu une cible verte représentant une mauvaise herbe, puis asperger un produit coloré sur la cible afin de démontrer sa capacité finale à pulvériser avec précision un produit phytosanitaire. Les équipes ayant concouru dans les catégories « travail du sol » ou « désherbage » ont la possibilité de proposer un projet « freestyle », ayant toujours pour cadre les rangs de betteraves.

Bac-pro et post-Bac

Le concours s’adresse à des étudiants Bac-pro et post-Bac (écoles d’ingénieurs en agronomie, électronique ou informatique, universités, IUT, BTS...). Les équipes mixtes, associant plusieurs écoles et disciplines, sont encouragées mais il est possible à une équipe d’une seule école de s’inscrire.
 Les étudiants doivent autofinancer la création de leur robot. Il leur est toutefois conseillé de rechercher des partenariats et sponsoring. 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires