Bélair, du rabot au robot

Raphaël Lecocq

Le robot Aviso est animé par un chariot électrique

Le cinquantenaire du spécialiste de la distribution des fourrages devrait coïncider avec la mise en service du robot d’alimentation Aviso, distingué au dernier Sima.

Basée à Parigné (35), l’entreprise Bélair a démarré son activité en 1964 en fabriquant des rabots, des bennes portées ou encore des remorques agraires. A partir de 1973, elle s’est spécialisée dans la distribution de fourrages en mettant au point une distributrice à vis puis une désileuse. Aujourd’hui, Bélair dispose de toute la panoplie de machines dédiées au désilage, au mélange, à la distribution du fourrages ou encore au paillage, qu’il s’agisse de désileuses, de désileuses mélangeuses pailleuses, des mélangeuses à vis verticales, de remorques distributrices ou encore de remorques autochargeuses. Le groupeur de balles de moyenne densité Galaxy est une autre de ses spécificités.

Du rabot au robot Aviso

Spécialiste de la distribution des fourrages, Bélair a poussé son expertise jusqu’à imaginer un robot d’alimentation., qui lui a valu une Citation au Sima 2013 et dont les premeirs « pas » sont attendus ce printemps. Le robot d’alimentation développé par Bélair est un bol désileur-mélangeur d’une capacité de 2,5 m3. Sa fraise de désilage et sa vis de mélange sont animées par les batteries du chariot lève-palettes électrique qui assure par ailleurs son transit entre les silos et les aires de distribution. Un système de filoguidage à l’intérieur des bâtiments prend le relais de balises délimitant son itinéraire à l’extérieur. Son petit gabarit (1,35 m de large) lui ouvre l’accès à de nombreux bâtiments, pour distribuer au sol comme à l’auge (relevage), à droite comme à gauche. Le chariot lève-palettes peut à tout moment être repris en main par l’éleveur et servir à d’autres tâches que la distribution.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires