Carré complète sa gamme de strip-till Inro

Raphaël Lecocq

L’Inro en version semi-portée
Carré

Le constructeur complète la version portée avec un appareil semi-porté ainsi qu’une adaptation pour s’atteler à l’arrière d’un tonne à lisier.

L’Inro attelé à une tonne à lisier

Le strip-till Inro était jusqu’à présent proposé avec une architecture monopoutre ou  bipoutre, fixe ou repliable dans des largeurs compris entre 4 et 7 m et dans tous les cas en version portée. Carré complète sa gamme avec une version semi-portée, destinée à soulager le relevage du tracteur et à faciliter les déplacements sur route et les demi-tours en bout de champ. Le constructeur offre par ailleurs la possibilité d’atteler son strip-till à l’arrière d’une tonne à lisier, une solution destinée à valoriser les digestats en les enfouissant dans la ligne de semis, moyennant la présence une tête de distribution verticale et une double sortie derrière la dent.

Non-stop hydraulique de série

Présenté pour la première fois à l’Agritechnica 2013, l’Inro se composé d’éléments montés sur parallélogramme pour garantir une profondeur de travail constante sur chaque rang, avec réglage manuel ou hydraulique depuis la cabine. Il bénéficie d’une sécurité non-stop hydraulique de série. Le strip-till Inro voit se succéder une roue de terrage, un disque ouvreur de 500 mm (lisse ou gaufré), un disque chasse-débris de 350 mm, une dent travaillant entre 50 et 300 mm de profondeur (pointe de 20 mm ou 50 mm),  un disque déflecteur de 460 mm (ondulé ou vortex) et enfin un rouleau (bandage, chaîne ou roues dentées).

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier