Cercles d'échange : Le bon démarrage du cercle d'échange de Haute-Savoie

Raphaël Lecocq

Inauguré en début d'année, le cercles d'échange de machines compte une vingtaine de membres. Le recours à un cercle est une piste à ne pas négliger pour optimiser ses charges.

Le Cercle d'échange de services et de machines (Cesam) de Haute-Savoie s'est constitué en début d'année, à l'initiative d'un groupe d'agriculteurs de la région de l'Albanais. Avec un objectif propre à tous les cercles : aller plus loin dans la pratique de l'entraide, en organisant, à l'échelon d'un territoire, la mise en relation entre des agriculteurs demandeurs de travaux ponctuels et d'autres agriculteurs disposant du matériel et du temps requis. Matériels de fenaison, épandeurs de fumier, pulvérisateurs, valet de ferme, remorque frigorifique, vis à grain, arracheuse de pommes de terre : tels sont quelques uns des matériels ayant fait l'objet d'échanges durant cette première année de fonctionnement.

Optimisation des charges

Une vingtaine d'agriculteurs constitue actuellement la base du cercle d'échanges de Haute-Savoie. Un service qui devrait monter en puissance, dans l'optique d'une optimisation des charges de mécanisation. En France, on recense actuellement une vingtaine de cercles d'échanges, fédérés au sein de l'Ancema, l'Association nationale des cercles d'échanges et de machines agricoles. En 2008, les cercles d'échanges ont généré 30 000 heures de travail. Le cercle d'échange de Haute-Savoie est animé par Vincent Ruin, conseiller à la Chambre d'agriculture. Renseignements : 04 50 88 18 34.

Amplifier l'entraide sans se départir de sa simplicité : tel est le principal ressort d'un cercle d'échanges

Amplifier l'entraide sans se départir de sa simplicité : tel est le principal ressort d'un cercle d'échanges

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires