Chronique BTS : Les pertes de puissance à la traction : un bilan peu glorieux !

LYCEE PROFESSIONNEL ET TECHNOLOGIQUE DE SOMME-SUIP

Les pertes de puissance à la traction sont nombreuses et le rendement global d'un tracteur dépasse rarement 15%. Fort de ce constat, l'utilisateur a donc tout intérêt à optimiser le poste de traction afin de réduire ses charges de mécanisation. Pour cela il doit axer sa réflexion dans trois directions :
-adapter la puissance du tracteur à la taille des outils après analyse de différents facteurs (main d'oeuvre disponible, pointe de travail, nature du parcellaire,…)
-entretenir régulièrement le tracteur et les outils (maintenir les performances du chantier dans la durée)
-adapter le tracteur au travail demandé (équipement pneumatique, pression, lestage, règles d'attelage,…).
C'est sur ce dernier point que l'utilisateur peut limiter les pertes de puissance à la traction.

Les pertes de puissance par roulement sont proportionnelles au poids alors que les pertes de puissance par glissement sont inversement proportionnelles au poids, d'où la difficulté à trouver le bon compromis entre le poids et la puissance. Lorsque toutes les conditions favorables à l'adhérence sont respectées (dimension et pression des pneus, répartition des charges par essieux), le glissement doit être maintenu à un niveau compatible avec la structure du sol. En fonction de l'outil, de la vitesse de travail et de la nature du sol, le glissement peut varier entre 10 et 20%. Le rapport poids-puissance peut aller de 30 kg/cheval pour des travaux à grande vitesse (exemple : déchaumage) à 50 kg/cheval pour des travaux lourds à vitesse réduite (exemple : décompactage, labour). Il ne faut pas oublier que les pertes par roulement sont toujours prépondérantes par rapport aux pertes par glissement, et qu'un tracteur qui patine peu est un tracteur trop lourd (exemple : sur un sol plat déchaumé, un tracteur de 10 T consomme pour se déplacer une puissance équivalente à un labour avec une charrue 3 corps).
D'autre part le poids peut engendrer directement ou indirectement un tassement des sols néfaste au bon développement des plantes, ce que nous verrons dans notre prochaine chronique.

Article rédigé par les
BTS Génie Des Equipements Agricoles
du LYCEE Professionnel et Technologique
1 Ruelle du pensionnat
51600 SOMME-SUIPPE
Tél. : 03.26.70.13.43
www.lyceesommesuippe.com

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier