Citation pour Istea et son attelage sécurisé AttelAgri

Raphaël Lecocq

AttelAgri, l’attelage sécurisé mis au point par Irstea avec l’Ens Cachan et la Ccmsa
Irstea

Cette nouvelle conception de l’attelage trois points réduit les risques d'écrasement l'opérateur et de renversement de l'outil lors des phases d'attelage ou de dételage. Citation au Sitevi 2013.

L’attelage et le dételage d’un outil à un tracteur ou à un automoteur agricole présentent régulièrement des difficultés et des risques matériels et humains, notamment lorsque le positionnement du véhicule porteur est imparfait. En cas de positionnement approximatif, l’intervention en force de l’opérateur sur les bras inférieurs du système d’attelage est peu ergonomique et accroît les risques d’accident par écrasement ou par coincement notamment dans le cas d’instabilité de l’outil à atteler. L’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’agriculture et l’environnement (Irstea), en partenariat avec l’Ecole nationale supérieure de Cachan et la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole, a développé avec AttelAgri un système innovant.

Paré pour un développement industriel

Sans remettre en cause fondamentalement l’existant, trois grandes contraintes sont ressorties et ont été intégrées au cahier des charges d’AttelAgri : prévenir des risques de renversement de l’outil lors de son accrochage, réduire le temps de présence de l'utilisateur dans la zone d'accrochage, minimiser le poids des barres lors de l’attelage. La solution se caractérise par sa conception simple et ergonomique et par l’ajout d’articulations entre les bras inférieurs et le châssis du tracteur ou de l’automoteur agricole, de manière à faciliter le déplacement de leurs extrémités lors de l’attelage ou du dételage de la machine. Ce déplacement est ensuite verrouillé à l'aide d'un crochet pour les phases de travail ou de transport. Breveté, AttelAgri est en attente de transfert vers le secteur économique pour son industrialisation.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires