Claas fête la fabrication de sa 50 000ème moissonneuse-batteuse Lexion

Raphaël Lecocq

La Lexion n°50 000, sortie des chaines de montage de l’usine d’Harsewinkel
Claas

Sortie en 1995, la série 400 offrait un débit de récolte de 40 t/h. Les Lexion sont aujourd’hui représentées par la série 600, conventionnelle, et la série 700, une machine hybride pointant jusqu’à 100 t/h.

Claas, un fabricant « russe » de moissonneuses-batteuses

Assembalge d'une Tucano dans l'usine de Krasnodar
Claas

Une déclaration d’intention avait été signée entre les autorités russes et le constructeur allemand en marge du salon Agritechnica à Hanovre en novembre dernier. C’est désormais officiel. Claas a signé un contrat spécial d’investissement avec la Fédération de Russie, qui lui permet de bénéficier du statut officiel de « fabricant russe » et des droits similaires aux fabricants locaux pour sa production de moissonneuses-batteuses. Depuis 2005, Claas exploite à Krasnodar, dans le sud du pays, une usine dédiée à la production de moissonneuses-batteuses. En 2015, le constructeur a multiplié sa surface par neuf, pour atteindre 4,5 ha, moyennant un investissement de de 120 millions d’euros. Sa capacité annuelle de production a ainsi été portée à 2500 moissonneuses-batteuses et tracteurs. Les premiers pas de Claas en Russie remontent à 1992. L’exportation de machines d’occasion a précédé celle de machines neuves, avant la construction de l’usine de Krasnodar en 2005, faisant alors de Claas la première entreprise de machinisme agricole étrangère à posséder sa propre usine de production en Russie.

La Lexion 480, sortie en 1995

50 000 : c’est le nombre de Lexion sorties des chaines de montage de l’usine d’Harsewinkel au siège du groupe en Allemagne. 50 000 : c’est aussi le nombre de pièces nécessaires à l’assemblage d’une Lexion, qui totalise par ailleurs 4 000 m de câbles électriques et 215 m de conduites hydrauliques. L’histoire de Claas en matière de moisson remonte à 1936, il y a tout juste 80 ans, avec la mise au point, par August Claas, de la première moissonneuse-batteuse européenne, une machine lieuse tractée, à barre de coupe latérale de 2,40 m, s’affranchissant des pailles longues, humides et versées. La première automotrice apparaîtra en 1953. Pour son centenaire en 2013, le constructeur fabriquait la 450 000ème moissonneuse-batteuse de son histoire.

La Lexion, dernière génération

Automatismes

Outre les Lexion, Claas propose avec la Tucano une série comptant 7 machines dont une hybride (Tucano 570) et six autres modèles à 6 secoueurs La gamme Avero compte quant à elle deux machines à 4 secoueurs. En 2015, le constructeur avait apporté plusieurs évolutions à la série Lexion 700, à l’occasion du passage aux normes anti-pollution Final Tier 4, concernant notamment le système de compensation de pente 4D à double régulation (volets et ventilation) et le broyeur-éparpilleur de pailles et menues pailles (cinématique, diamètre du rotor, lame transversale, couteaux). En matière d’automatismes, les Lexion 700 arborent le Cemos Automatic (ajustement automatique du régime des rotors, de la position des volets, du régime du ventilateur et de l’ouverture des grilles en fonction de quatre stratégies d’optimisation) et le Cruise Pilot (régulation automatique de la vitesse d’avancement en fonction du volume de récolte dans le convoyeur et du niveau de pertes). Claas complète ce double dispositif avec un système de contrôle automatique du flux de récolte, qui surveille et compare les régimes du moteur, du batteur APS et des rotors Roto Plus.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires