Crédit-bail ou location financière : quel financement pour m’équiper ?

Conseil National CERFRANCE PILIPENKO

Crédit-bail ou location financière : quel financement pour m’équiper ?

Louer les équipements matériels de votre exploitation, c’est ce que proposent ces modes de financement. Examinons les mérites comparés des 2 systèmes pour vous accompagner dans votre stratégie d’équipement.

A savoir

Traitement fiscal du crédit-bail : attention prudence !Le traitement fiscal peut ne pas coïncider avec l’enregistrement comptable des loyers. En effet, la déductibilité fiscale du premier loyer éventuellement majoré doit pouvoir être justifiée par une prestation spécifique, ce qui est rarement le cas pour un matériel agricole. Il faut donc être prudent dans ce domaine, qu’il s’agisse du crédit-bail ou de la location financière.

Un regain d’intérêt pour ces modes de financement

Si le recours au crédit-bail mobilier pour l’acquisition de matériel était beaucoup plus fréquent il y a quelques années, l’évolution de la fiscalité avait rendu son attrait faible pour les exploitations agricoles.Néanmoins les entreprises de travaux agricoles utilisent toujours ce mode de financement bien adapté pour elles à la gestion des gros matériels. Aujourd’hui, le crédit-bail et la location financière redeviennent des moyens intéressants pour le financement d’équipements matériels pour les exploitations. Voici quelques éléments de réflexion pour élaborer sa stratégie.

Des contrats assez semblables mais avec une différence essentielle

Le crédit-bail est un financement locatif d’un bien professionnel accompagné d’une option d’achat à l’issue du contrat. Ce financement concerne la totalité du prix TTC de cet équipement qui peut être neuf ou d’occasion.Il fait intervenir 3 protagonistes :un fournisseur de matériel, un bailleur qui achète le matériel au fournisseur et un client, locataire du matériel auprès du bailleur. La durée du contrat est en rapport avec le type de matériel.Les loyers sont alors déterminés selon le prix d’achat du matériel, la valeur de l’option d’achat, la durée du contrat et leur périodicité.La location financière se distingue essentiellement du crédit-bail par l’absence de l’option d’achat. A priori, le loueur n’a pas l’intention d’acquérir le bien à la fin du contrat mais plutôt de l’utiliser pendant une période limitée dans le temps. Au terme de la location,l’utilisateur peut soit reprendre un matériel identique, ce qui lui permet de bénéficier d’un matériel toujours récent, soit choisir un équipement différent répondant mieux à ses besoins, surtout si ces derniers évoluent.Dans les deux situations, l’assurance du bien est obligatoire et à la charge du locataire. La durée des contrats est en principe irrévocable, mais une résiliation à l’amiable est toujours envisageable sous conditions acceptées par le bailleur. À défaut, et notamment en cas de défaillance financière du locataire, l’intégralité du loyer reste exigible.

Une autre stratégie d’équipement

Sur le plan de la gestion de l’entreprise,ces deux modes de financement d’équipements matériels s’inscrivent naturellement dans la notion d’exploitation flexible où la stratégie de l’exploitant s’appuie sur des moyens de production adaptables rapidement à une conjoncture instable.Limiter autant que possible les rigidités structurelles doit être un objectif permanent. Un autre avantage important est une moindre immobilisation de capitaux, ce qui permet d’alléger le bilan et de laisser des disponibilités pour des investissements de développement.La linéarité des loyers permet aussi une approche plus facile des coûts de production, mais à l’inverse les charges constatées étant régulières, il n’y a pas d’optimisation fiscale possible dans la gestion des amortissements dégressifs.

Un autre angle d’analyse des résultats

L’analyse du compte de résultat, du bilan et des soldes intermédiaires de gestion doit donc être interprétée sous un autre angle que celui habituellement utilisé. Si le crédit-bail est souvent retraité pour le calcul de l’EBE, il n’en va pas de même pour la location financière. Ainsi une moindre valeur ajoutée peut finalement se traduire au final par un meilleur résultat et une adaptabilité du système plus facile.

Choisir le financement adapté au matériel,à sa propre structure et à ses objectifs

Le crédit-bail et la location financière restent des moyens de financement qui concernent essentiellement des matériels de grande taille ou équipés d’une technologie évolutive. Comme pour l’acquisition classique financée par emprunt, il est important d’en mesurer les conséquences sur l’évolution dans le temps de ses coûts de revient. Il appartiendra alors à chacun selon sa stratégie, sa situation financière, ses projets et son environnement,de déterminer le meilleur moyen de disposer des facteurs de production nécessaires à son activité,tout en préservant la souplesse d’adaptation de son système à un environnement changeant.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires