Des drones au catalogue d’Agram

Raphaël Lecocq

Le Drone Spray peut être relié à une cuve tampon au sol, éliminant ainsi la contrainte d’autonomie
Agram

Agram a conclu un accord avec le constructeur DJI et propose trois appareils, dont un doté d’une fonction de pulvérisation. Le drone « utilitaire » déploie ses ailes.

Un drone, c’est des ailes, une batterie, un système de navigation et enfin une charge utile, qui justifie ce pour quoi on fait voler un drone : prises de vue au moyen d’appareil photo ou de caméra, mesures d’indices divers et variés au moyen de capteurs multi-spectraux. Les drones à usage professionnel servent essentiellement des missions d’observation, en agriculture comme dans d’autres secteurs. En agriculture, on peut citer la surveillance des cultures et des troupeaux, l’analyse de la biomasse, l’identification de parasites, la mesure de l’état hydrique des sols et des cultures. Au-delà des ces missions d’observation, les missions dites active restent rares. L’épandage de capsules de trichogrammes destinées à lutter biologiquement contre la pyrale du maïs en fait partie, avec des arguments techniques et économiques, comparativement à la pose manuelle de plaquettes ou au largage par hélicoptère.

Le Phantom 3 Advanced filme en 2,7 K et les Phantom 3 Pro et Inspire en 4K

Un drone pulvérisateur

En proposant pas moins de trois drones à son catalogue, Agram fait coup double. D’abord en rendant accessible à une clientèle agricole une offre commerciale de drones professionnels dont l’offre n’est pas si répandue. Ensuite en proposant avec le Drone Spray un appareil apte à pulvériser. « Le Drone Spray est proposé en deux variantes, précise Médéric Favard, responsable pièces détachées chez Agram. Avec sa cuve de moins de 10 litres et ses trois buses pulvérisant sur 1 m de large, il peut réaliser des rotations sur de nombreuses cultures ou pour des usages ciblés sur certains parasites, comme le frelon asiatique par exemple. En reliant la cuve embarquée à une cuve tampon au sol, on a la possibilité d’éliminer le facteur limitant de l’autonomie en bouillie et ne plus dépendre que de l’autonomie en énergie ». Agram est convaincu que le drone à usage agricole va se multiplier dans les années à venir et que de nouveaux usages ne manqueront pas de se révéler au fil du temps. En dehors du Spray Drone, Agram propose avec les Phantom 3 et Inspire deux autres multicoptères dédiés à la prise de vue. Tous ces drones sont fabriqués par le leader mondial DJI. Agram profitera de son soixantième anniversaire pour faire décoller ses drones… et ses ventes.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier