Des semoirs Spirit en 3 m et 4 m pour Väderstad

Raphaël Lecocq

Le Spirit R 300-400S : petite largeur, grande technologie
Väderstad

Les Spirit R 300-400S sont proposés en deux largeurs d’écartement de lignes de semis. Ils reçoivent le système de contrôle en continu de densité SeedEye, qui dispense au passage du calibrage.

Chez Väderstad, la gamme Spirit caractérise des semoirs conventionnels à grande vitesse, capables d’intervenir sur sols travaillés en profondeur comme sur ceux traités en simplifié. La suite d’organes de préparation et de mise en terre voit se succéder deux rangées de disques (450 mm) type Carrier, précédées ou non de lames niveleuses Crossboard, de grandes roues (820 mm X 400 mm) décalées, porteuses et rappuyeuses, une ligne de semis composée de doubles disques (380 mm)  décalés en forme de V, des roues decompactage (380 X 65 mm) et une herse suiveuse. Un concept jusqu’à présent réservé à des matériels de grande largeur et que Väderstad décline désormais en version 3 m et 4 m, sous la dénomination Spirit R 300-400S.

Le principe du SeedEye

SeedEye, un œil sur la densité de semis

Le semoir reçoit la distribution électrique Fenix III, capable de semer entre 1 kg et 500 kg /ha à la vitesse de 15 km/h. Les Spirit R 300-400S sont par ailleurs équipés du compteur de semences SeedEye, que Väderstad à présenté à l’Agritechnica 2015. Le comptage s’opère au moyen de capteurs à cellules photoélectriques, disposés dans les tuyaux de semences. Väderstad crédite cette technologie d’une précision de 98 à 99 % en présence de céréales distribuées à raison de 250 graines par seconde, supérieure à celle offerte par le calcul du poids des semences. Réglable en continu, la densité de semis est déterminée depuis la console en cabine, le système comparant la valeur de consigne à la valeur réelle. Au passage, SeedEye fait bien évidemment office de calibrage. Doté d’une trémie de 2800 l posée sur un châssis à poutre centrale, le Spirit R 300-400S est disponible en 12,5 cm et 16.7 cm d'écartement de lignes de semis.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires