Des vols de tracteurs neutralisés grâce à la géolocalisation

Raphaël Lecocq

Le système de géolocalisation LinveLink de JCB, conçu pour améliorer l’efficience des machines, fait aussi office de système anti-vol
JCB

Un convoi de quatre engins volés à Broons (22) a été intercepté 15 heures plus tard près du Mans (72) grâce à un système de géolocalisation embarqué sur les matériels JCB.

Des vols de tracteurs neutralisés grâce à la géolocalisation

Les faits se sont déroulés le 16 octobre dernier. Dès l’aube, Jean-Michel Bernard, concessionnaire JCB et Case IH à Broons (22), constate que trois tracteurs et un chargeur télescopique ont disparu de la concession au cours de la nuit. Il contacte la gendarmerie et active le service de géolocalisation de JCB. Depuis l’Angleterre où siège le constructeur britannique, le télescopique est géolocalisé  à proximité du Mans (72). Les gendarmes n’ont plus qu’à intercepter le porte-char emmené par deux chauffeurs de nationalité roumaine et véhiculant un butin d’un peu moins de 400 000 €. Un acte symptomatique des phénomènes de vols observés ces dernières années, majoritairement le fait de filières organisées, expédiant les tracteurs entiers ou réduits en pièces hors de nos frontières.

En février dernier, dix-neuf ressortissants roumains ont été condamnés par la tribunal correctionnel de Nancy à des peines de 18 mois à 6 ans de prison pour le vol de 130 tracteurs et pelleteuses orchestré dans l’Est de la France entre 2008 et 2010, pour un préjudice estimé à 8 millions d’euros.

Géolocalisation et clés codées

Avec les engins de travaux publics et les tracteurs agricoles constituent une cible de valeur et une proie relativement facile, dont les concessionnaires sont les principales victimes mais pas exclusivement. Les tracteurs sont en effet plus souvent parqués dans des endroits isolés.

Le verrouillage de la cabine ne fait pas (encore) partie des habitudes tandis que les systèmes anti-vols sont balbutiants. Le système de clé universelle permet de démarrer à peu près n’importe quelle machine. Des systèmes de clés à code et de géolocalisation, tel que JCB LiveLink dans la dernière affaire en date, devraient s’avérer plus dissuasifs dans les années à venir. Mais le vol de machines n’est pas tout. Sous la pression des organisations agricoles, dénonçant les vols en tous genres dont est victime la profession (carburant, produits animaux et végétaux…),  les pouvoirs publics ont mis en œuvre différentes actions : plans départementaux dédiés à la sécurité des exploitations, mobilisation de l’office central de lutte contre la délinquance itinérante, renforcement des échanges entre les forces de sécurité et le monde agricole.

Illustration avec le système d’alerte par Sms, diffusé par les groupements de gendarmerie dès le signalement d’un vol, en coordination avec les Chambres d’agriculture. Alertés, les agriculteurs abonnés gratuitement au service sont invités à renforcer leur vigilance et à signaler, le cas échéant, un fait en rapport avec le vol, en se gardant d’intervenir personnellement.

Sur le même sujet

Commentaires 1

christel

L'Etat a du travail quand je vois que lorsque j'appelle la nuit car des malfaiteurs sont entrain de sectionner les câbles du pivot, je dois passer la majorité de mon temps d'appel à expliquer ce qu'est un pivot et que mon champ n'a pas de numéro de rue. Illarant non !

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires