Désherbage thermique : Humeau développe son désherbeur thermique en arboriculture

Raphaël Lecocq

Le constructeur propose un système inédit de brûleur à fioul ou huile végétale. Développé en viticulture, il est désormais adapté à la demande des arboriculteurs.

Les solutions en matière de désherbage thermique ne sont pas légion et la plupart des matériels utilise le gaz en bouteille comme source d'énergie. Les Constructions Humeau (49) se distinguent avec un désherbeur thermique ayant recours au fioul sinon à l'huile végétale. L'appareil se compose de brûleurs sous cloche assurant le désherbage d'une bande de 45 cm de part et d'autre d'un inter-rang de vigne. Dérivé des brûleurs de chaudière industrielle avec allumage par électrode, le désherbeur embarque un réservoir de carburant assurant une autonomie d'une demi-journée à une journée de travail selon les modèles, avec toutes les garanties de sécurité (arrêt automatique ou sur commande en cabine).

Une consommation de 20 à 30 l/ha de fioul

Le constructeur annonce une vitesse d'exécution comprise entre 3 et 5 km/h, ce qui positionne le désherbeur thermique dans une fourchette haute pour ce type d'équipement. En de dehors des situations venteuses cumulant la présence d'herbe abondante et sèche, le système ne connaît pas de limite d'emploi. La consommation de carburant est comprise entre 20 et 30 l/ha et s'avère économiquement compétitive. Humeau a récemment étoffé son catalogue en mettant au point des désherbeurs thermiques aptes à ntervenir dans des vergers supportant des écartements entre rangs de 3,5 m à 4 m, avec des largeurs de travail portées à 55 cm. La possibilité de recourir à de l'huile végétale plutôt qu'à du fioul intéresse certains producteurs bio. Les désherbeurs thermiques peuvent être combinés à un outil d'entretien du sol ou du couvert végétal dans l'inter-rang.

Le désherbeur thermique mis au point par Humeau il y a 10 ans intéresse désormais les arboriculteurs (Doc Constructions Humeau)

Le désherbeur thermique mis au point par Humeau il y a 10 ans intéresse désormais les arboriculteurs (Doc Constructions Humeau)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires