Dino de Naïo, le robot pour désherber 10 ha et plus de légumes

Raphaël Lecocq

Le robot enjambeur peut recevoir plusieurs outils aptes à biner les planches de légumes
Naïo Technologies

Dino est capable de biner des planches de 1,20 m à 1,80 m avec une autonomie de 8 heures. A découvrir en avant-première à Tech & Bio Grand Ouest à Bignan (56).

Tech & Bio Grand Ouest les 1er et 2 juin

Dino de Naïo, le robot pour désherber 10 ha et plus de légumes
Tech&Bio

Après les Pays de la Loire en 2012, c’est au tour de la Bretagne d’accueillir le rendez-vous Tech&Bio du Grand Ouest. L’événement aura pour la cadre la station de Kerguéhennec des Chambres d’agriculture de Bretagne, organisatrices de Tech&Bio avec les Chambres des Pays de Loire et de Normandie. La station de 12 ha est spécialisée dans l’expérimentation des techniques bio depuis 1998, dans les filières grandes cultures, légumes et élevage. Avec 2100 fermes et 73 800 ha en bio ou en conversion, la Bretagne se place respectivement en 7ème et 6ème position nationale. Un pôle dédié à l’installation, à la conversion et à la formation côtoiera un pôle technique (autonomie protéique, fertilité des sole, rotations et association en grandes cultures, gestion des adventices en légumes, biodiversité, machinisme…). Des conférences sont également au programme (conversion en légumes d’industrie et en lait, associations céréales protéagineux, robot de traite et pâturage…).

Quatre ans après le lancement de son premier robot désherbeur Oz, et environ cinquante exemplaires en service, Naïo Technologies présente Dino, un second robot autonome conçu pour désherber les légumes de plein champ. La différence est dans le gabarit et donc dans la capacité de travail. Quand Oz et ses 40 cm de large se frayent un chemin par guidage laser et caméra entre les rangs de légumes, et bien évidemment tout en binant, Dino et son châssis de 1,30 m de hauteur  enjambent des planches de légumes d’une largeur comprise entre 1,20 m et 1,80 m.  Ses batteries lui procurent une autonomie de 8 heures et sa batterie d’outils est constituée de socs inter-rang, de herses étrilles, de bineuses à ressort et autres socs de chaussage, en attendant de nouveaux outils tels que des doigts Kress.

Guidé par laser et par caméra, Dino a une autonomie de 8 heures

Bientôt commercialisé

Dino répond ainsi à une demande de maraîchers produisant des légumes sur des surfaces supérieures à 10 ha, un seuil qui constitue une limite pour le robot Oz. Ce projet de robot enjambeur avait été initié en partenariat avec Elatec, une entreprise basée à Tournecoupe (32) et spécialisée dans la conception à façon de matériels pour l’agriculture et l’industrie. Entre-temps, Naïo Technologies a développé Anatis avec Carré avant de mettre fin à ce partenariat. Présenté en avant-première à Tech&Bio Grand Ouest (voir encadré), Dino sera commercialisé dans les mois à venir en direct par Naïo sinon par le réseau de distributeurs comptant actuellement trois entreprises métropolitaines et une Réunionnaise.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier