Distributeurs centrifuges d'engrais : Amazone commercialise la commande GPS-Switch sur ses épandeurs d'engrais

Raphaël Lecocq

Après avoir testé en conditions réelles l'efficacité de la technologie sur une vingtaine de distributeurs en parc, Amazone commercialise la coupure de tronçons appliquée à l'épandage d'engrais.

C'est désormais officiel : la technologie GPS-Switch figure au catalogue du constructeur Amazone. Présenté en avant-première à l'occasion du Sima 2007, le système de gestion automatisée de fermeture et d'ouverture des trappes en bout de champ devient réalité. Le constructeur s'est assuré de l'efficacité et de la fiabilité de la technologie en plaçant une vingtaine de boîtiers en test chez des agriculteurs. Le mode de fonctionnement d'un distributeur centrifuge posait un véritable défi au principe de la coupure des tronçons, telle qu'on la trouve sur les pulvérisateurs. En effet, le respect de la dose/ha d'un distributeur centrifuge est le résultat de recoupement s de nappes, compliquant sérieusement la gestion des épandages en bordure. La coupure puis l'ouverture des trappes en bout de champ laisse une large place à l'empirisme lorsqu'elle est réalisée de façon manuelle.

Toute la dose, rien que la dose

La première vertu de la commande GPS-Switch est d'affranchir l'utilisateur des opérations de fermeture et d'ouverture en bout de champ. Les risques de recoupements et de manques sont ainsi levés. Les rendements sont optimisés tout en garantissant un meilleur respect de l'environnement. La fonction GPS-Switch est disponible sur la gamme de distributeurs d'engrais Amazone dotés d'un entraînement hydraulique indépendant des disques d'épandage et à ce titre dépourvus de cardan. La commande GPS-Switch repose sur le commutation de 6 tronçonnements.

Après les pulvérisateurs, la coupure de tronçons s'invite à bord des distributeurs d'engrais (Doc Amazone)

Après les pulvérisateurs, la coupure de tronçons s'invite à bord des distributeurs d'engrais (Doc Amazone)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier