Filière agroéquipements : Axema table sur un chiffre d'affaires de 3,47 Mds € en 2010

Raphaël Lecocq

L'Union des industriels de l'agroéquipement anticipe un marché en recul de 11,7 %, comparé à 2009. La reprise se fait encore un peu attendre en France, du fait des stocks de matériels neufs et d'occasion.

Comparée à l'Allemagne et à l'Italie, les deux autres gros marchés européens, la France de l'agroéquipement était entrée dans la crise avec un léger décalage. Ce décalage se fait sentir logiquement en sortie de crise, amorcée chez nos voisins depuis le début de second semestre 2010. En France, il faudra attendre 2011 pour retrouver des perspectives positives, Axema faisant état d'une prévision de croissance du marché de 9 % pour le premier semestre 2011. En attendant, le marché devrait accuser une baisse de 11,7 % en 2010. C'est moins que les 15 % enregistrés en 2009. Plus inquiétante est la pénétration des marques étrangères, dont les ventes sortent moins affectées que la moyenne.

Stocks pénalisants

L'exception française tient à la structure de ses stocks. Les concessionnaires étaient détenteurs de stocks importants de matériels neufs depuis la fin 2009. Les mêmes concessionnaires étaient également fortement pourvus en matériels d'occasion, des stocks consécutifs aux très fortes ventes de matériels neufs de 2008 et 2009. Si certaines exploitations, céréalières et dans une moindre mesure laitières, retrouvent des marges d'investissement avec l'amélioration des prix des produits agricoles, les industriels devront donc encore patienter pour revoir à la hausse les plans de charges de leurs chaînes de production. Les délais de livraison pourraient du reste en pâtir.

Les stocks de matériels neufs chez les distributeurs masquent un début de reprise des investissements, qui devrait être perceptible au 1er semestre 2011

Les stocks de matériels neufs chez les distributeurs masquent un début de reprise des investissements, qui devrait être perceptible au 1er semestre 2011

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires